Pourquoi ne pas le dire ? Bamako : les fous de trop

Ces  derniers temps, la capitale de Bamako  grouille de  fous. Ils sont un peu partout et à tout moment. Toute chose qui fait souvent que les paisibles citoyens ont même du mal à circuler à leur aise au risque d’en agresser. Car souvent dans la circulation, ils font des gestes qui peuvent faire peur.

On se demande tantôt s’ils sont tous des fous. Il est fréquent de voir certains d’entre eux en train de fumer ou de s’adonner aux boissons alcoolisées. D’où il convient de se demander si  ce n’est  pas la consommation des stupéfiants qui multiplie le nombre de fous. On compte actuellement assez de jeunes parmi eux.  Quand on sait que la jeunesse est l’avenir du pays, il y a de quoi s’inquiéter.

Ainsi, les parents et les autorités sont appelés à sensibiliser les jeunes et à revoir l’éducation des enfants  afin  d’amoindrir les méfaits des stupéfiants sur la jeunesse malienne qui commence à  en souffrir.

Aminata Sanogo