Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pour non paiement de créances de plus de 3 milliards de la Bicim:Amadou Gagny Lah et Mohamed Abdourhamane dénoncés au Procureur général

Sale temps pour Amadou Gagny Lah et Mohamed Abdourhamane, opérateurs connus de la place ! Pour refus de paiement de créances de près de 3,5 milliards de Francs CFA, le Comité Syndical de la BICIM vient de les dénoncer au Procureur général près la Cour d’appel de Bamako.

 

Sous la plume de son secrétaire aux revendications, Hamadou Bah, non moins secrétaire général du Syndical national des banques, établissements financiers, microfinances et commerce du Mali, le Comité syndical de la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie au Mali (BICIM) dénonce au Procureur général près la Cour d’Appel de Bamako deux grands opérateurs économiques de la place. Il s’agit d’amadou Gagny Lah et de Mohamed Abdourhamane.
Selon ladite correspondance en date du 24 septembre 2020 « Le Comité syndical de la BICIM a l’honneur de venir par la présente vous présenter un sujet très préoccupant dont la BICIM vous a saisi et qui concerne deux de ses clients indélicats. Ceux-ci ont voulu profiter de leur situation privilégiée auprès du précédent régime pour se dérober de leurs créances qui plombent aujourd’hui l’ensemble du résultat, fruit du labeur des travailleurs.
En effet, ces deux clients, que sont FOOD Stop SARL/PETROGIO et AMZ, respectivement représentés par Amadou Gagny Lah et Mohamed Abdourhamane, présentent à eux seuls une créance de près de 3,5 milliards de Francs CFA pour la seule Bicim.
Le Comité Syndical soucieux de l’avenir de notre Banque et du bien-être de ses employés, trouve inadmissible que ces deux clients plombent les efforts de plusieurs années de travail et de sacrifices consentis. D’autant plus qu’ils se croient sous le sceau de l’impunité totale et n’hésitent pas à exhiber leurs patrimoines au vu de tous. Le Comité syndical, avec d’ores et déjà, l’appui du Synabel, compte user de tous les moyens légaux à sa disposition pour recouvrer l’intégralité de ces créances ». Sale temps pour Amadou Gagny Lah et Mohamed Abdourhamane ! Ils devraient se hâter de s’acquitter de leurs obligations vis-à-vis de la Bicim afin de ne pas subir les foudres de la justice.

Chiaka Doumbia/

Source Le Challenger

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct