Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Police nationale : sortie de 16 élèves-commissaires, 9 inspecteurs et 2180 sous-officiers

L’Ecole nationale de la police a abrité, le lundi, la cérémonie de sortie des élèves-commissaires, inspecteurs et sous-officiers.

Ecole nationale Police femme

Une cérémonie présidée par le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, le général de brigade Salif Traoré, accompagné par le DG de la police, Moussa Ag Infahi. C’était en présence des membres du gouvernement et de plusieurs membres du corps diplomatique accrédités chez nous.

Ils étaient 16  élèves-commissaires,  9 inspecteurs et 2180 sous-officiers qui ont reçu les galons au cours d’une cérémonie grandiose. Celle-ci a enregistré la présence des hauts gradés de l’armée et de la police, des autorités politiques et administratives et aussi des parents et amis sortis très nombreux pour fêter cet heureux événement.

L’éclat de la cérémonie a été rehaussé par la présence du ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile. Aussi, dans son allocution de bienvenue, le directeur général de la police, Moussa Ag Infahi, dira qu’il est  très content de prendre la parole en ce jour consacré à la cérémonie de sortie du contingent 2016-2017 de la police nationale.

Il a fait une mention spéciale pour le personnel féminin notamment la major de promotion des élèves-commissaires de police et la marraine des élèves sous-officiers, l’adjudant de police à la retraite. « C’est pour montrer aux gens que les femmes peuvent mieux faire ».

Le DG a saisi cette occasion pour remercier tous les instructeurs et encadreurs militaires de son équipe pour les nombreux sacrifices consentis au quotidien durant la formation.  Laquelle, selon lui,  a permis d’opérer le transfert des jeunes recrues de la vie civile à la vie militaire.

Ses vifs remerciements sont ensuite allés à tous les instructeurs permanents et non permanents.

Ils sont au nombre de 2180 éléments dont 223 personnels féminins. Ce contingent 2016-2017 sera une bouffée d’oxygène pour la police nationale dans un contexte sécuritaire de plus en plus changeant.

Cette cérémonie est pleine de signification si l’on sait qu’elle s’inscrit dans la droite ligne du programme de renforcement des ressources humaines, enclenché par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile au sein des services relevant de son département, dans le but de les rendre plus compétitifs face aux défis du moment, particulièrement l’insécurité, le terrorisme et entre autres.

Elle consacre aussi la sortie de la 14e promotion des élèves-commissaires, d’un effectif de 16 dont 5 personnels féminins. Aussi, leur major de promotion  a été une femme. Cette nouvelle promotion de commissaires baptisée feu général de division Sada Samaké qui est décédé le 16 septembre dernier.

Le corps des élèves-inspecteurs de police a également été renforcé par 9 nouveaux inspecteurs dont 2 femmes. Cette 19e promotion porte désormais le nom du feu commissaire divisionnaire Amadou Sangaré, un ancien instructeur à l’ENP et qui a donné 25 ans de sa vie à l’instruction.

La 24e promotion des élèves sous-officiers de police quant à elle portera le nom de l’adjudant-chef de police à la retraite Kandia Kouyaté allias grand-mère, une pionnière qui aura marqué son temps. Recrutée en 1964, l’adjudant-chef Kandia Kouyaté fut la première femme motard du Mali dédiée à l’escorte du premier président de la République, Modibo Kéita.

Le Directeur de la formation, le commissaire-divisionnaire, Mamy Sylla, a, pour sa part, déclaré que  « la promotion 2016-2017 a été admise à l’Ecole nationale de police le 4 avril 2016.  Elle a subi, durant les 4 premiers mois, la formation commune de base dont l’objectif était de faire acquérir aux élèves les qualités physiques, morales et intellectuelles indispensables à l’exercice de leur futur métier».

Mamy Sylla a donc saisi cette occasion pour remercier tous les instructeurs et encadreurs militaires de son équipe pour les nombreux sacrifices consentis au quotidien durant la formation.

Ses vifs remerciements sont ensuite allés à tous les instructeurs permanents et non permanents, policiers comme civils, sans oublier le personnel de l’infirmerie.

Pour conclure, il dira que «les résultats obtenus ne doivent pas occulter les difficultés rencontrées au cours de la formation. A savoir, le déséquilibre des niveaux des élèves d’un même cycle, l’insuffisance des salles de classe, l’inexistence d’une bibliothèque et le manque de véhicules de transport de troupes ». Il a, enfin, félicité les élèves pour les résultats obtenus (100% de réussite) mais non sans leur rappeler à leurs responsabilités par rapport à la défense et à la protection du Mali et de ses institutions, à la protection des citoyens et de leurs biens, dans le strict respect des lois.

La cérémonie a enregistré plusieurs temps forts, comme  la simulation de la Protection des hautes personnalités (PHP). Une démonstration très applaudie par la foule, le maintien d’ordre effectué par les élèves sous-officiers commandé par les sergents-chefs de police Cheick Ibrahim Camara et Tanhoulé Kéita et tous les autres encadreurs.

Selon l’instructeur, le sergent-chef Cheick de l’école nationale de police, Ibrahim Camara, il dira qu’il est content de ces élèves pour la prestation qu’ils viennent de faire et il les souhaite bonne chance pour le reste de leur service.

Une prestation de serment des nouveaux promus a consacré leur entrée dans le service actif pour le grand bonheur de la police nationale et partant de tout le peuple malien.

Il a dira aussi que du 4 avril 2016 au 1er aout 2017, l’Ecole nationale de police a abrité le plus grand contingent de son histoire et durant cette période, ils ont obtenu des connaissances en droit, en ordre public, en circulation routière et en topographie. « Ce contingent permettra à la police de mieux protéger les personnes et leur bien en renforçant les effectifs dans les services différents », a-t-il expliqué.

Gaoussou Kanté

 

 

La rédaction

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct