Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Plus de 700 kg d’héroïne saisis à la frontière entre la Bulgarie et la Turquie

Plus de 700 kg d’héroïne ont été saisis à la frontière bulgaro-turque à bord de deux poids lourds iraniens à destination de l’Autriche.

L’agence des douanes bulgare a annoncé ce samedi 29 septembre qu’un premier véhicule transportant 347 kg d’héroïne cachée au milieu de plaques de carton-plâtre avait été intercepté jeudi au principal poste-frontière bulgaro-turc de Kapitan-Andréevo.

Quatorze heures plus tard, le 28 septembre, un autre véhicule iranien a été intercepté avec 365 kg d’héroïne, a précisé Gueorgui Gueorgiev, le chef de la direction des douanes pour le renseignement. La valeur totale de l’héroïne « très pure » saisie est estimée à 23 millions d’euros. Les cargaisons avaient pour destinataire une entreprise enregistrée à Vienne.

Les chauffeurs iraniens des deux camions, qui ont un lien de parenté, ont été arrêtés. Ils risquent de 15 à 20 ans de prison, a indiqué le procureur régional de Haskovo (sud), Ivan Stoïanov.

Un point de la route de la drogue

En 2017 les autorités bulgares avaient découvert plus de 700 kg d’héroïne d’origine iranienne ayant traversé le poste-frontière de Kapitan-Andréevo, point incontournable sur la voie balkanique de la drogue du Moyen-Orient vers l’Europe centrale et occidentale. En avril 2017, 214 kg d’héroïne destinés aux Pays-Bas avaient été notamment découverts dans un camion iranien à Kapitan-Andréevo.

Un mois plus tard, plus de 400 kg d’héroïne d’origine iranienne avaient été saisis à la frontière bulgaro-roumaine à bord d’un camion qui quittait la Bulgarie à destination des Pays-Bas. La drogue avait été acheminée par le chauffeur iranien d’un poids lourd via la Turquie avant d’être rechargée en Bulgarie pour ne pas éveiller de soupçons.

(avec AFP)

RFI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct