Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Plan de lotissement de Sanankoroba: le maire et la population à couteaux tirés

Dans la commune rurale de Sanankoroba, située à une quarantaine de kilomètres de Bamako, rien ne va plus entre les populations et le conseil communal. Au cœur de la discorde, le choix entre deux plans de lotissement, l’ancien (datant de 20 ans) soutenu par les notabilités et une bonne partie de la population et le nouveau (qui date de 2008) brandit par le maire Mamadou Zan Traoré et son équipe. Invité samedi 25 février 2017 en meeting par les Associations Pour le Mali (APM) et l’UNDDD de la localité, le ministre Mohamed Ali BATHILY prône l’union sacrée des populations pour résister à l’arbitraire.

mohamed aly bathily ministre Domaines etat Affaires foncieres apm conference

Outre le ministre et sa délégation, la rencontre a enregistré la présence du député Bourama TRAORE dit Banazolé Boura, la première adjointe du maire de Sanankoroba, Mariam COULIBALY. La jeunesse mobilisée en grand nombre était soutenue par les notabilités du village dans cette initiative.
Le ministre des Domaines de l’État et des affaires foncières, Mohamed Ali BATHILY était l’invité des Associations Pour le Mali (APM) et de l’Union des associations et des coordinations pour le développement et la défense des droits des démuni(e)s (UACADDDD) de Sanankoroba. Un meeting géant a été tenu devant la préfecture de Sanankoroba autour des questions foncières de plus en plus préoccupantes dans les 26 villages de cette grande commune aux environs de Bamako. C’est surtout les questions de plan de lotissement du chef-lieu de la commune (Sanankoroba), la gestion de la carrière de Koniobla, les accaparements des terres de culture des paysans qui divisent.
Le Premier conseiller du chef du village, Youssouf TRAORE, a au nom de ses mandants, a salué la délégation avant de remercier le ministre d’avoir répondu à l’appel des villageois. Selon lui, le problème récurrent de son village actuellement est la discorde autour du plan de lotissement de Sanankoroba. Le plan dont dispose le maire est loin de faire l’unanimité, car faisant l’impasse sur beaucoup de réalités du village et mettant de nombreuses familles dans la rue. Ce qui préoccupe, dit-il, est l’audace du nouveau maire qui a surpris toute la commune en mettant quiconque au défi qu’il y avait un ancien plan de lotissement de Sanakoroba avant 2008. Cela frôle le ridicule pour être une insulte à l’intelligence de la population. Selon lui, le chef du village veut cet ancien plan qui a été approuvé par la population et les autorités de l’époque. Par conséquent, il a imploré l’appui et du président des APM et non moins ministre des Domaines à retrouver ce plan et à le mettre en œuvre pour le bonheur de Sanankoroba.
Le député Bourama TRAORE a déploré le peu de cohésion entre les populations de Sanankoroba. Ces failles, dit-il, sont exploitées par les ennemis pour s’infiltrer dans la commune et réussir leurs sales coups. Selon lui, ni le ministre BATHILY encore moins le président de la République, ne peuvent la sortir de son calvaire si elle (la population) ne met de côté ses rivalités pour se donner la main afin de faire face à l’essentiel.
Le premier géomètre qui a fait le plan actuellement revendiqué par le chef du village, M. CISSE, s’est inscrit en faux contre les allégations du maire TRAORE.
« Il y a bel et bien un ancien plan de lotissement de Sanankoroba, celui financé par les Canadiens et approuvé par tous. J’ai fait tout le travail en étroite collaboration avec la population et l’Institut géographique. J’ai un exemplaire, il y en a à l’IGM et j’en ai remis aux populations », a-t-il martelé. Le problème de Sanankoroba, selon lui, c’est que le plan a été sorti avant sa signature par les autorités, parce qu’il y avait urgence. En effet, une partie du village qui était touchée par des inondations avait besoin d’être rapidement recasée et dans le plan de lotissement approuvé. C’est pourquoi le Président de l’époque, ATT, à la suite de sa visite, a pressé le ministre et les services techniques pour que le plan ou du moins une copie puisse être mise à disposition pour les besoins de la cause. Selon M. Cissé, les deux premières équipes de Mamadou Zan TRAORE qui ont tout tripatouillé pour ‘’ses propres intérêts : des centaines de lots ont disparu, des rues de 30 mètres ont été barrées, des espaces publics vendus…’’
À sa suite, le village de Koniobla a interpellé le ministre par rapport à l’exploitation d’une carrière par les Chinois, sans aucune concertation préalable avec les populations. Les engins explosifs utilisés dans la carrière font tomber de nombreuses maisons, a déploré un intervenant.
Quant aux jeunes, leurs préoccupations ont porté sur les espaces publics. Comment les préserver des prédateurs ? Comment récupérer ceux qui sont déjà bradés ?
À l’ensemble de ces préoccupations, le ministre BATHILY s’est voulu rassurant : « Je connais votre dossier, j’ai tout lu avant de venir à cette rencontre. Mais le ministre ou le président de la République pourront vous donner mille solutions, si vous ne vous impliquez pas vous-mêmes, les problèmes resteront entiers ». Comment un élu, dont le comportement est autant décrié par les populations, arrive-t-il à se faire réélire, s’est-il interrogé ? Il les a invités à l’union afin de combattre les opportunistes en leur sein, à « résister à l’arbitraire ». Ni le Président IBK pour qui il s’est dit être en mission ni le Premier ministre encore moins lui des Domaines ne pourront solutionner certains problèmes du village à la place des populations malgré leur bonne foi, a indiqué le ministre.

Par Sidi Dao

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct