Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Pillage de l’or du Mali par les sociétés minières: l’état qui prend ses 20% en avance est complice

Le Mali est un pays riche, mais le peuple est pauvre. Cela est sans doute dû au fait que les richesses du pays sont mal exploitées et les dirigeants sont complices de cette situation suicidaire.

industrie usine raffinerie or miniere lingot

Sinon, comment comprendre que des sociétés étrangères viennent exploiter nos mines et en retour, l’Etat n’a que 20% ? Comment digérer aussi le fait que nos dirigeants prennent ces 20% en avance ? Selon des sources bien informées, l’Etat malien aurait déjà touché ses 20% de 2018. Comment connaître alors la quantité d’extraction de l’année prochaine, cette année ?

 

raffinerie or minier lingot orpaillage usine
Nos propres dirigeants sont complices des sociétés minières pour exploiter l’or du Mali, sans que le peuple n’en bénéficie vraiment. Or, selon Kadhafi, les richesses du sous-sol d’un pays appartiennent à tout le peuple et tout le monde doit en-bénéficier. Ici, c’est le contraire. Le ministère des mines, qui doit réglementer le secteur se transforme en esclave des sociétés minières. Il ne s’agit pas de se rendre dans les zones d’extraction d’or et d’interroger en catimini les populations sur les difficultés et les avantages, mais d’asseoir des mesures concrètes qui peuvent obliger les sociétés à respecter les populations.

Aussi, comment comprendre que les salaires des techniciens, ingénieurs, géologues et autres de nationalité malienne ne soit pas à la hauteur de ceux de leurs homologues Ivoiriens, Ghanéens, etc. C’est parce qu’il n’y a pas de loi, obligeant les sociétés étrangères à mieux rémunérer les Maliens, même au Mali.

Pourquoi subissons-nous de telles situations, même chez-nous ?

C’est simplement parce qu’il nous manque des visionnaires. Tout le monde veut diriger alors qu’un bon dirigeant, c’est celui qui est apte à révolutionner les secteurs. Nous avons vu la loi d’orientation agricole, la loi d’orientation militaire. Il faut impérativement aujourd’hui, la loi d’orientation minière.

Le Mali n’est plus troisième producteur d’or en Afrique, tant mieux, car, les Maliens n’en n’ont jamais bénéficié. C’est simplement de la magouille à ciel ouvert. L’argent de l’or ne sert pas le bas peuple et les sociétés minières détruisent l’environnement des différentes localités d’extraction. En retour, elles ne font rien pour ces citoyens, à majorité villageois. Il y a par exemple le cas de Sanso, dans le cercle de Bougouni où la société minière qui exploite la mine de la zone n’a même pas pu construire une route pour les habitants de la localité. La route, en très mauvais état dévient impraticable pendant l’hivernage. Les habitants de cette commune manquent de tout.

Le pire, c’est que cette mine devrait être fermée depuis bien longtemps. Mais sous les yeux hagards des autorités, elle est toujours exploitée. Il existe au Mali, plusieurs autres zones d’extraction minière qui sont dans cette situation.

Pourquoi ces problèmes perdurent-ils ?

Cette situation de cafouillage arrange beaucoup les ministres, députés, maires et les membres de la chambre des mines qui font la pluie et le beau temps sur le dos de la population. A chaque fois qu’il y a à revendiquer quelque chose, ils se taisent sous le coup de l’argent sale.

C’est au peuple de mener sa lutte en ne faisant pas confiance aux dirigeants qui les exploitent au même titre que les sociétés étrangères.

Alfousseini Togo

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct