Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Partenariat la chaîne de l’espoir, l’hôpital mère enfant et New face : 50 enfants opérés des pathologies de bec de livre et du noma…

Une équipe de l’association humanitaire La Chaîne de l’Espoir de l’espoir procède depuis le dimanche dernier à l’hôpital Mère-Enfant Le Luxembourg à des opérations chirurgicales dans le cadre d’une mission humanitaire. Ce sont en tout une cinquantaine d’enfants, tous souffrant du bec de lièvre ou du noma et des séquelles de brûlures qui seront opérés dans le cadre de cette mission.

Les opérations, faut-il le rappeler, ont été rendues possible grâce à un partenariat multidimensionnel entre plusieurs acteurs : La Chaîne de l’Espoir une association française fondée en 1992 par le Professeur Alain Deloche, l’hôpital Mère-Enfant le Luxembourg, l’association New Face dirigée par Dr Moussa Daou, l’Association des tradi-thérapeutes et la Direction nationale de la Santé.

Ainsi, toutes les interventions chirurgicales se font dans le bloc opératoire de l’hôpital Mère-Enfant Le Luxembourg par des spécialistes de La Chaîne de l’Espoir et les patients sont par la suite hospitalisés au Centre Hirzel.

Le président de l’Association New face, Dr Moussa Daou, a saisi cette opportunité pour remercier la collaboration entre tous les acteurs et surtout les thérapeutes traditionnels qui les ont aidés à identifier les malades dans les coins de brousse. D’ailleurs, pour cette occasion, plusieurs thérapeutes traditionnels ont fait le déplacement de plusieurs régions du Mali dont Kayes, Koulikoro et Sikasso.

“La collaboration avec ces guérisseurs traditionnels est très importante pour la simple raison qu’ils sont dans des zones où il n’ya pas de centre de santé. Ce sont eux qui sont en contact direct avec les malades. C’est pourquoi, nous les avons formés à connaître les symptômes de ces malades pour qu’ils puissent les transférer au besoin dans les centres de santé” a soutenu Dr Daou. Il s’est réjoui du fait que tous les 50 enfants qui vont bénéficier gratuitement de ces interventions ont été transférés par le canal des guérisseurs traditionnels.

Pour le porte-parole de la mission de La Chaîne de l’Espoir, Dr François Barbotin-Larrieu, il a expliqué que leur association intervient dans plus de  28  pays et que leur collaboration avec l’hôpital Mère-Enfant date de plus de 20 ans. Il a par la même occasion réaffirmé l’importance du rôle des tradi-thérapeutes dans la prise en charge de ces maladies au Mali. C’est pourquoi, la mission a eu une séance de travail avec ces guérisseurs le lundi 8 janvier dans la salle de réunion de l’hôpital Mère-Enfant Le Luxembourg, en présence du directeur général de cet hôpital. Rencontre au cours de laquelle les guérisseurs traditionnels se sont réjouis de cette collaboration et ont surtout sollicité d’étendre la formation à d’autres régions du pays pour une meilleure prise en charge des cas de noma, une gangrène du visage qui touche principalement les enfants souffrant de malnutrition, d’un mauvais état de santé général et d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Il faut rappeler que ce sont 100 000 enfants qui bénéficient annuellement des programmes de soins de La Chaîne de l’Espoir, dont 5000 sont opérés. Ce n’est pas tout, La Chaîne de l’Espoir intervient dans le domaine de l’éducation avec une assistance à 11 000 enfants par an. Ces différentes actions sont menées avec un effectif de 250 personnels médicaux et para médicaux à travers 170 missions.

Kassoum THERA

 

Source: Aujourd`hui mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct