Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Obsèques du Général de division Kafougouna Koné: « un général ne meurt pas, mais il part »

Le président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, chef suprême des Armées et grand Maître des Ordres Nationaux du Mali, a présidé, hier dimanche, aux obsèques du général de division, Kafougouna KONÉ, sur la place d’Armes du 34ième Bataillon du Génie Militaire de Bamako. Grand Officier de l’Ordre national du Mali, le général de Division de la 3ième Promotion «Mamadou SISSOKO» de l’Ecole Militaire de Kati, Kafougouna KONÉ, est mort chez lui, dans sa chambre, le vendredi 10 Mars 2017 entre 1 heure et 2 heures du matin, à l’âge de 73 ans. Il a regagné sa dernière demeure au cimetière de Niamakoro où repose sa mère, sis en Commune VI du district de Bamako.

ibk ibrahim boubacar keita ceremonie funéraire hommage deces general kafougouna kone mort

La cérémonie funèbre de ce guerrier du Kénédougou a eu lieu, hier dimanche, sur la place d’arme du génie militaire. Outre le président de la république, elle a enregistrée la présence du Premier ministre, Modibo KEÏTA ; des membres du gouvernement ; des chefs des institutions de la république ; des diplomates. De même, dans la loge officielle, on notait la présence de l’ancien président de la transition, Dioncounda TRAORE, des anciens Premiers ministres, Ousmane Issoufi MAIGA, Modibo SIDIBE, Ahmed Mohamed Ag Hamani, des chefs d’états-majors, des directeurs nationaux et chefs services centraux rattachés du ministère de la défense et des anciens combattants, des hauts gradés de l’armée, des compagnons d’armes de l’illustre disparu. Aussi, cette cérémonie mortuaire a enregistré la présence des chefs traditionnels, coutumiers et religieux du district de Bamako ; les autorités administratives et politiques de la ville ; les parents et amis ; les camarades ; les anciens collaborateurs, les voisins et autres invités de marque.
A son arrivée sur la place d’armes du génie militaire, le président de la république a été accueilli par le chef du gouvernement, Modibo KEÏTA, accompagné du ministre de la Défense et des anciens combattants, Abdoulaye Idrissa MAÏGA, du général chef d’état-major général des armées, le général Didier DACKO, de même que Amadou KONE, représentant de la Famille KONÉ, etc.
Après les salutations à l’accueil, IBK, le maître des lieux, a pris place dans la chambre mortuaire pour signer le livre de condoléances ouvert à l’occasion, à l’honneur de l’illustre disparu. «Brave parmi des braves ! Général Kafougouna KONÉ, vous avez mérité qu’en ce jour, nous venions au nom de la république, vous rendre le dernier et solennel hommage du mérite de la république, reconnu par la patrie malienne ! Dors en Paix vaillant guerrier de Sikasso, honneur de la Patrie», a écrit le président Ibrahim Boubacar KEITA, dans le livre de condoléances,signé en l’honneur de l’illustre disparue, le général de Division Kafougouna KONÉ. Il a ensuite salué les troupes du piquet d’honneur et a regagné la loge officielle.
Pour le déroulement des funérailles, le Général de Division Kafougouna KONÉ a eu droit au cérémonial officiel et militaire digne de son grade de Grand Officier de l’Ordre National du Mali, le top des grades décoratifs au Mali, avant celui réservé uniquement aux chefs d’Etat ‘’ la Médaille de Grand-Croix’’.
Dans la lecture de l’éloge funèbre, le Grand Chancelier des Ordres Nationaux du Mali a déclaré que le « cher disparu est un brillant meneur d’hommes, un héros pour le peuple malien, pour l’armée malienne, pour cette génération afin d’assoir une république ». Il a présenté à la famille, aux compagnons d’armes, amis, alliés, parents de l’illustre disparu, de l’armée et du monde diplomatique ; les condoléances au nom du président de la république du Mali, du conseil national des Ordres Nationaux du Mali ainsi qu’à son nom propre.
Le représentant de la famille, Amadou KONE, au nom de la famille KONE de Fourou, village natal du défunt, à Bamako et à travers le monde, a remercié les autorités pour cet hommage à la dimension de l’homme.
«Patriote jusqu’à la moelle des os, la défense des intérêts de la patrie primant sur tout chez l’homme», a dit M. KONE. Selon lui, Kafougouna, de son vivant, était une véritable citadelle du rassemblement parental par son sens de l’autorité et ses qualités d’ouverture à tous sans distinction, dans l’écoute attentive de tous. Des qualités qui lui ont valu d’être respecté de tous.
Avec cette disparition du Général Kafougouna KONÉ, c’est une autre stèle qui s’ajoute ainsi aux anciennes, durant ces derniers moments, dans le rang de l’armée malienne.
Dors en Paix général Kafougouna KONÉ, qui aimait à dire : «Qu’il n’y a de décadence, disons de désespoir, que si on ne pose plus la question de savoir, qu’allons-nous faire, mais qu’allons-nous devenir ?», Amen !

Qui était l’homme ?
Officier général de la vaillante armée nationale, ancien chef d’état-major général de l’armée, outre des fonctions de chef militaire, le Général Kafougouna KONE a eu une carrière ministérielle et diplomatique bien remplie.
Ce chef militaire d’une grande rectitude et d’une grande valeur morale qui a dirigé aussi pendant longtemps la délégation générale aux élections a engrangé plusieurs distinctions militaires et civiles dont la croix de la valeur militaire. Né en 1944 à Fourou (Mali), il a fait des études secondaires au lycée technique de Bamako avant d’intégrer l’EMIA.
En 1991, il est chef d’état-major de l’armée de terre au moment du coup d’État militaire d’Amadou Toumani Touré contre Moussa Traoré. Il est nommé ministre de la défense pendant la Transition (1991-1992). En 1992, il est nommé ambassadeur en République populaire de Chine. En 2001, il est nommé délégué général aux élections. Suite à l’élection d’Amadou Toumani Touré à la présidence de la république en 2002, il entre au gouvernement d’Ahmed Mohamed ag Hamani le 16 octobre 2002 au poste de ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct