Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

NSECURITE DES JOURNALISTES : L’AJSM déploré les violences contre les reporters sportifs

Suite aux multiples agressions des journalistes récemment, l’association des journalistes sportifs du Mali (AJSM), a tenu mardi une assemblée générale. Il s’agissait des dispositions à prendre pour éviter l’agression des journalistes de sportifs. C’était sous la présidence de son président Oumar Baba Traoré.

Oumar Baba Traore president association presse journaliste sportif ajsm

Le président de l’AJSM, Oumar Baba Traoré, a rappelé que cette assemblée se tient suite à l’attaque de notre confrère de Radio Jekafo, Ibrahima Kamara, dit Boura Pélé et l’envahissement de la station de la radio Dakan de notre confrère Bouabacar Traoré « Hynfré ».
Plusieurs autres attaques physiques et verbales par appels téléphoniques ont été dénoncées dont ceux des consœurs Hawa Kamissoko de radio Liberté et Djelika Guindo de Rénouveau FM. Avant eux, Paul Fadjigui Coulibaly de radio Espoir, Mamadou Sy Savané « Gnéry » de radio Niéta en ont eu leur part sans oublier notre confrère Boubacar Diakité Sarr de Les Echos, intimidé par des loubards au stade Modibo Kéita, lors du match des compétitions africaines Stade-Vita club de Kinshasa.
Il en est sorti que ces attaques ou agressions de la part des supporters de certains clubs connus à Bamako ne sont pas condamnés, a déclaré Soumana Touré, président des Jeunes reporters sportifs.
Oumar Baba Traoré a souligné que ces différentes agressions sont dues à la crise qui sévit dans le football malien. A ses dires, cette crise a poussé certains hommes de medias à faire des partis pris flagrants. Ils font des dénonciations qui touchent l’autre côté sans oublier la passion et les intérêts personnels qui animent certaines personnes qui finissent par agresser lesdits journalistes.
Dramane Aliou Koné a rappelé le rôle primordial et initial que doit jouer un homme de media. Il a insisté sur l’éthique et la déontologie journalistiques. Il a déploré les cas de certains hommes de medias qui prennent position.
Notre confrère de l’Essor et de la Dirpa Modibo Naman Traoré a rappelé que le rôle du journaliste est de confronter les éléments des clans et sans commentaire lors des conflits.
Il a exprimé sa déception de voir des journalistes se transformer en avocat défenseur.
Des résolutions ont été adoptées et Oumar Baba Traoré a qualifié de crime ces actes de violence de la part des supporters. Il a promis de faire en sorte que ces actes ne restent pas impunis.
L’assemblée a pris fin par un appel à la solidarité à la cohésion entre les journalistes et le retour des membres de ladite corporation à l’éthique et la déontologie du journalisme.
Koureichy Cissé
(stagiaire)

La redaction

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct