Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Moussa Traoré, où est la tombe d’Abdoul Karim Camara « Cabral » ?

Il y a 37 ans que mourait, le 17 mars 1980, Abdoul Karim Camara dit Cabral, Secrétaire général de l’UNEEM à l’époque. C’était les débuts de la contestation du régime autocratique d’un certain Moussa Traoré qui restait sourd à l’appel de la démocratie dont l’association estudiantine était le socle. Après une traque de plusieurs jours, les sbires du pouvoir militaro-udpmiste arrêtait le jeune « Cabral », le torturait à mort. Il avait 25 ans ! Depuis, ses camarades de lutte se battent pour retrouver sa tombe.

abdoul karim camara dit cabral

Moussa TRAORE a sur les mains le sang d’Abdoul Karim CAMARA dit « Cabral », l’historique et emblématique Secrétaire général de l’Union nationale des élèves et étudiants du Mali, enlevé, torturé, assassiné et enterré nuitamment. 37 ans après son assassinat, sa famille et ses anciens camarades et tous les élèves et étudiants maliens ignorent toujours où il a été enterré. L’homme, qui est le responsable de ce crime et d’autres que feu le capitaine Souleymane Assimi DEMBELE relate dans son magnifique livre Transferts définitifs, est celui-là même que l’actuel président de la république, Ibrahim Boubacar KEITA, appelle « un grand républicain » et l’honore en l’invitant à chaque occasion où la nation est célébrée. Ce qui ne l’empêche pas, chaque année, d’aller déposer une gerbe de fleurs, sur la tombe de Cabral que les sbires de Moussa TRAORE ont littéralement fait disparaître.

Les familles de Fily Dabo SISSOKO, Kassoum TOURE, Hamadoun DICKO et Abdoul Karim CAMARA dit « Cabral » et tous ceux qui sont convaincus que la vie humaine est sacrée et inviolable comme le dit notre Constitution, n’oublieront jamais aussi longtemps que toute la lumière ne sera pas faite sur la mort des leurs. S’il y a peu de chance de retrouver les restes de Fily Dabo SISSOKO et de ses compagnons que les dunes du désert ont définitivement ensevelis, victimes d’une autre dictature,  il est un devoir pour tous ceux qui se sont battus pour l’avènement de la démocratie au Mali, dont IBK, de faire un point d’honneur à retrouver le lieu où « Cabral » a été caché.

Des témoins du crime sont encore vivants. Il suffit de la volonté politique, volonté qu’IBK ne saura jamais avoir, lui qui idolâtrie Moussa TRAORE. Si Moussa TRAORE est un homme d’honneur, comme il le dit, s’il est musulman, comme il se le réclame, s’il est « un républicain » comme on voudrait nous le faire croire, il devra, avant de disparaître, permettre à la famille d’Abdoul Karim CAMARA dit « Cabral » et à tous ceux qui l’aiment de lui donner une sépulture digne d’un musulman, d’un être humain. Lui qui a été doublement condamné à mort puis gracié et a obtenu tous les avantages dus à un ancien chef d’État et un ancien général, devrait savoir ce qu’est le pardon.

Si vous êtes un vrai TRAORE, et vous l’êtes sans doute, dites-nous, Général, soldat, où est Cabral pendant qu’il est encore temps. La Nation malienne vous le demande.

DTK

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct