Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mondial 2018 : LES CAROTTES PRESQUE CUITES POUR LES AIGLES

Le capitaine Yacouba Sylla et ses coéquipiers devaient s’imposer à Rabat pour se relancer dans la course au Mondial 2018.

joueur footballeur equipe cadets aiglons

Ils ont subi l’une des plus grosses défaites de l’histoire de l’Equipe nationale en compétition officielle

Mathématiquement, le Mali dispose d’une infime chance de se qualifier pour la Coupe du monde, Russie 2018. Mais, la mission relève de l’exploit après la lourde défaite des Aigles au Maroc (0-6), lors de la troisième journée du groupe C, vendredi dernier, au complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat.
Bien entrés dans le match, les hommes de Hervé Renard ont rapidement ouvert le score grâce Hakim Ziyech qui s’est fait justice en transformant un penalty consécutif à une faute du défenseur des Aigles, Mohamed Oumar Konaté, (1-0, 19è min). Avant la demi-heure de jeu, les Marocains ont doublé la mise par l’intermédiaire de Khalid Boutaïb qui a signé le break en poussant le ballon dans le but vide (2-0, 27è).
En deuxième période, les expulsions du latéral gauche, Bakaye Dibassy (57è min) et du défenseur central, Mohamed Oumar Konaté (67è min), ont facilité la tâche aux Marocains qui ont marqué quatre nouveaux buts par Hakim Ziyech (61è min) pour son doublé, Achraf Hakimi (72è min), Fayçal Fajr (86è min) et Mimoun Mahi (88è min).
Le Maroc signe son premier succès dans cette campagne de qualification, après deux nuls. Les Lions de l’Atlas ont également vu une triste série prendre fin : le penalty de Hakim Ziyech était le premier but marocain en qualifications mondialistes depuis 313 minutes. Cinq ont suivi en 70 minutes.
Si le Maroc a frappé un grand coup, le lendemain, la Côte d’Ivoire a répondu en faisant presque aussi fort : un net 0-3 au Gabon, synonyme de retour dans le fauteuil de leader, grâce notamment à un étincelant duo Gervinho-Seydou Doumbia. Les Gabonais n’ont toujours pas inscrit le moindre but, et l’absence de leur buteur vedette Pierre Emerick Aubameyang n’y est sans doute pas étrangère.
Le Mali n’a toujours pas signé le moindre succès dans ces éliminatoires. Les hommes d’Alain Giresse occupent la queue de la poule C avec un petit point. Ils avaient perdu lors de la première journée devant la Côte d’Ivoire (3-1), au stade de l’Amitié de Bouaké, avant de faire match nul (0-0), au stade du 26 Mars contre le Gabon.
Ce cuisant revers contre le Maroc (6-0) est le deuxième du Mali dans ces éliminatoires. C’est aussi la première lourde défaite des Aigles en compétition officielle, depuis plus de deux décennies. Le 31 mars 1985, au stade Felix Houphouet-Boigny, le Mali avait pris un 6-0 devant la Côte d’Ivoire, au compte du premier tour des éliminatoires de la CAN 1986. Pour rappel, l’Equipe nationale avait perdu devant l’Algérie (7-0), en amical, le 13 novembre 1988, avant de s’incliner devant le Koweït, en amical (8-1), le 5 septembre 1997. Le Mali a réalisé sa plus grande victoire contre la Mauritanie (11-0), le 1er octobre 1972, lors des éliminatoires des Jeux africains.

Ladji M. DIABY

Vendredi 1er septembre au complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat,
Maroc-Mali : 6-0
Buts de Hakim Ziyech (19è min s.p, 61è min), Khalid Boutaib (27è min), Achraf Hakimi (72è min), Fayçal Fajr (86è min), Mimoun Mahi (88è min). 
Arbitrage du Camerounais, Alioum Néant assisté de ses compatriotes Evarist Menkouandé et Elvis Nguégoué. 
Expulsions de Bakaye Dibassy (57è min) ; Mohamed Oumar Konaté (67è min) du Mali.

Equipe du Mali : Oumar Sissoko, Hamari Traoré, Molla Wagué, Mohamed Oumar Konaté, Bakaye Dibassy, Yves Bissouma (Lassana Coulibaly 78è min), Yacouba Sylla (cap), Mamoutou N’Diaye, Abdoulaye Diaby (Tongo Hamed Doumbia 66è min), Moussa Maréga, Romenigue Kouamé N’Guessan (Youssouf Koné 64è min).
Entraîneur : Alain Giresse.

 

Source: essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct