Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mois de Ramadan : le ministère du Commerce rassure les Maliens !

Le Conseil national des prix s’est réuni ce lundi 15 mai 2017 au ministère du Commerce, sous la présidence du chef du département, Abdel Karim Konaté ; en présence du désormais Directeur général du commerce, de la consommation et de la concurrence, Modibo Kéita. Pratiquement tous les membres du conseil ont répondu présents. Ce conseil avait pour ordre du jour de faire l’état d’approvisionnement du pays en denrées de première nécessité en cette veille de mois de Ramadan, et voir l’évolution des prix ces dernières semaines. C’est un exercice qui est devenu coutumier au niveau de ce département.

konate abdel karim ministre commerce industrie

En tout cas, le ministre Abdel Karim Konaté dit Empé se veut serein, convaincu que le gouvernement a les arguments nécessaires pour convaincre les commerçants afin d’éviter à notre pays une flambée des prix en ce mois béni.

Les denrées qui sont surtout concernées sont : le riz, le sucre, l’huile, la Farine, le lait etc…, c’est-à-dire des denrées qui font l’objet d’une grande consommation pendant ce mois.

En ce concerne les stocks présents chez les grossistes, la situation se présente comme suit : riz avec brisure, 46 928 tonnes, ce qui équivaut à 20 jours de consommation nationale. Actuellement, le prix sur le marché varie de 320 à 400 FCFA/Kg. Pour le mois de Ramadan, le ministre, compte tenu des efforts financiers que l’Etat a consentis en faveur des commerçants, a instruit que ce riz soit vendu à 370 FCFA/kg par les détaillants, soit 16 500 FCFA le sac.

S’agissant du sucre, il existe un stock national de 95 510 tonnes, soit pour une consommation nationale de 206 jours. Le prix actuel sur le marché varie de 500 à 600 FCFA/kg. Le ministre exige que le sucre soit vendu à 25 000 FCFA le sac par le grossiste, et 550 FCFA/Kg par le commerçant détaillant.

Pour l’huile, il y a un stock national de l’ordre de 16 218 litres, équivalant à 60 jours de consommation. Il s’agit bien de l’huile produite au Mali. Pour le mois de Ramadan, le ministre ne veut pas voir le consommateur malien payer le litre au-delà de 650 FCFA. Les grossistes le vendront à 600 FCFA. Ces mesures ne concernent pas l’huile importée.

En ce qui concerne la farine, il y a un stock de 7766 tonnes disponibles, équivalant à la consommation nationale de 66 jours. Actuellement, le prix varie de 300 à 350 FCFA/kg. Pour les besoins du mois de Ramadan, le ministre Empé a instruit que le sac soit vendu à 1500 FCFA. De ce fait, la baguette de pain de 300g ne peut en aucune manière excéder 300 FCFA, et celle de 150 g ne peut aussi dépasser les 150 FCFA.

Pour le lait en poudre, il y a un stock de 2651 tonnes, soit 35 jours de consommation nationale. Le prix actuel sur le marché varie de 2000 à 2250 FCFA/Kg.

S’agissant de la viande et le poulet de chair, des mesures pareilles seront prises par le ministre de l’Elevage et de la Pêche.

Ces prix vont rentrer en vigueur en République du Mali à partir du lundi 22 mai 2017. Pour le respect de ces prix, 200 magasins témoins seront mis en place dont 120 à Bamako en raison de 60 par rive, et 5 par région. C’est dire que les clients pourront trouver les denrées ci-dessus à ces prix dans lesdits magasins. Aussi, des brigades de surveillance seront constituées pour veiller à l’application de ces prix arrêtés dans les autres boutiques et sur l’ensemble du territoire. Des lettres seront envoyées à tous les gouverneurs de région dans ce sens.

Par ailleurs, le ministre du Commerce a tenu à rassurer les Maliens qu’au jour d’aujourd’hui, il n’existe pas riz plastique en République du Mali, et que toutes les dispositions sont déjà prises pour veiller à cela. Aussi, a-t-il informé le conseil que bientôt sera nommé un directeur général de l’Agence malienne de métrologie. Les textes de création de ladite agence sont finis et elle sera opérationnelle en 2018.

 

La rédaction 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct