Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Meeting des APM à Koutiala : Mohamed Aly Bathily sort de son silence et apporte son soutien total à son fils Ras Bath

Les Associations Pour le Mali (APM) étaient à Koutiala du samedi 28 au dimanche 29 octobre dernier. La délégation qui y était dans le cadre d’un meeting, était conduite par Me Mohamed Aly Bathily, président des APM non moins ministre de l’Habitat et des Affaires Foncières. Lors de ce meeting, Me Bathily a dénoncé les failles du système de gouvernance du pays avant d’apporter son soutien total à son fils Youssouf Bathily dit Ras bath.

mohamed ali bathily ministre ministre affaires fonciere domaine etat habitat apm

S’adressant aux populations, Me Mohamed Ali Bathily a indiqué qu’il ne sera plus question de se taire sur les injustices sociales. Et nul ne sera plus esclave de personne dans ce pays.

Pour lui, la démocratie a causé plus de gâchis que de bien au Mali durant les 20 ans de gouvernance démocratique. Et c’est cette situation qui a conduit le pays en 2012 vers sa chute. D’où la création des APM pour soutenir IBK lors de la présidentielle de 2013afin qu’il remette le pays sur les  rails.

A en  croire Me Mohamed Ali Bathily, ce soutien à IBK l’a été sans conditions. Et les APM ont été les premiers à soutenir ouvertement à IBK lors de l’élection présidentielle de 2013.

Pour Me Bathily, il est grand temps que certaines vérités soient dites sur les 4 ans de gouvernance actuelle du pays. Selon lui, les révoltes actuelles des populations contre certains juges (à Kolokani, Kangaba, Nioro) et l’emprisonnement quotidien des paysans à cause leurs terres par des spéculateurs fonciers, prouvent à suffisance qu’il n’y a pas de justice dans ce pays.

A Koutiala, il a surtout été question de la spéculation foncière. Après avoir écouté les soucis des chefs traditionnels et d’autres participants à la rencontre, le ministre a promis de chercher des solutions à leurs problèmes. Cependant, il les a invités à l’union pour faire face à ce problème. Pour lui, tant que les chefs de villages restent divisés pour des raisons personnelles, ils ne pourront jamais arriver à bout de  leur combat contre la spéculation foncière. Mieux, il les a invités à fédérer les autres couches de la société comme les imams, les communicateurs traditionnels, etc. Me Bathily a indiqué que les chefs de villages sont incontournables dans le développement local et doivent être impliqués dans toutes les questions concernant le développement local.

Un avis partagé par ces derniers qui se sentent abandonnés dans les politiques de développement et les prises de décisions. C’est pourquoi, ils ont même suggéré de créer des badges ou autres signes distinctifs pour eux pour plus de considérations à leur endroit même en dehors de leurs  localités.

Après cette rencontre, le ministre et sa délégation ont rendu visite à la chefferie traditionnelle de Koutiala avant de se rendre au terrain des martyrs du quartier Miniankala où une foule nombreuse de militants et sympathisants des APM les attendait.

Ont pris part à cette rencontre, des délégations des APM venues de l’Espagne, du  Burkina Faso, de la Côte-D’Ivoire, du Congo,  de la France et des Etats unis.

Le Maire de Koutiala, Oumar Baba Dembélé s’est réjoui de cette initiative et du choix porté sur sa commune pour abriter cette importante rencontre sur le foncier. A sa suite, l’administrateur général des APM, Sylvestre Kamissokoa rappelé les différentes activités de solidarité et d’entraide menées par son association envers les couches démunies. Il s’agit des journées de don de sang, d’assistance des jeunes diplômés, des journées de consultations gratuites dans plusieurs localités du pays, la dotation des centres de santé en médicaments, l’assistance juridique des couches vulnérables sur les questions foncières et l’intermédiation sociale dans les conflits sociaux et litiges fonciers. Pour Sylvestre Kamissoko, les actions de vulgarisation des réformes politiques et institutionnelles du gouvernement par les APM durant ces 4 ans ont été d’un grand soutien au régime d’IBK. A côté de ces actions dit-il, un volet politique dénommé IRM a permis aux APM de s’engager dans les compétitions électorales. Toute chose qui leur a permis d’avoir 11 élus IRM.

Ensuite, le président de la coordination des APM de Koutiala, Sibiry Koné dit Vieux, le porte-parole des griots de Koutiala, des organisations de femmes APM, des jeunes ont pris la parole pour remercier les responsables des APM pour leur combat en faveur d’une justice sociale et pour le choix porté sur Koutiala pour cette rencontre.

Le reste de la journée a été marqué par la présentation des nouveaux adhérents aux APM, les témoignages des victimes de spéculation foncière. Il s’agit de Tiècoura Coulibaly, Moussa Dembélé de Farakola, Fatoumata M. Traoré, Zoumana Koné, Moussa R. Coulibaly, Amadou Sangaré de Laminebambala, Aboubacar Diallo, Baba Sylla de Sikasso, Bourama Konaté, Mariam Samaké et Issa Koné qui ont expliqué publiquement les problèmes fonciers qu’ils connaissent. L’attention du public et du ministre Bathily a surtout été attirée par l’intervention de Tiecoura Coulibaly qui a parlé d’une spéculation foncière portant sur de plus de 300ha situés entre 7 villages du cercle de Koutiala. Selon lui, plus 50.000 familles de paysans souffrent depuis 2002 à cause de cette affaire.

Après avoir entendu les explications, Me Bathily a promis de se rendre sur place ou d’envoyer une mission sur le terrain dans un bref délai. Me Bathily dira qu’il n’est plus question de se taire face aux cas d’injustice dans le pays.

Le ministre Bathily apporte tout son soutien à son fils Ras bath

Profitant de cette occasion, le président des APM est finalement sorti de son silence pour apporter publiquement son soutien à son fils Mohamed Youssouf Bathily dit Ras bath. Il a précisé que Ras bath est bel et bien son fils et qu’il suit l’éducation d’homme intègre et de vérité qu’il a reçue de la part de son père. Il a reconnu avoir subi beaucoup de critiques à cause des actions de son fils.

Le ministre Bathily a aussi profité de ce meeting à Koutiala pour annoncer une réforme en cours au niveau de son département contre la spéculation foncière. Selon lui, cette réforme vise à rendre gratuite la création des Titres Fonciers afin de permettre aux paysans d’avoir des TF sur leurs terres agricoles.

Un autre fait ayant marqué cette rencontre des APM est la présence de Mohamed Salia Touré, l’ancien président du CNJ-Mali qui y était présent sur invitation du président des APM en tant que représentant d’une organisation partenaire. Il était là au nom de son association dénommée ‘’WeléWelé’’. Il s’est fait remarquer par un discours dans lequel, il a décortiqué la triste réalité du pays marquée par la montée en puissance de l’insécurité.

M.Dolo

 

Source:  Tjikan

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct