Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Meeting de la plateforme An te a bana : “A l’annonce de la nouvelle date du référendum, nous ferons une marche synchronisée avec toutes les régions du Mali et la diaspora”, dixit Mme SY Kadiatou SOW

Les manifestants contre le projet de révision constitutionnelle réaffirment leur détermination à faire échouer le projet du gouvernement.

Sy Kadiatou Sow ante bana adema association

En effet, des milliers de personnes de tout âge se sont tenues débout sous le soleil, pendant plus de deux heures, pour écouter les messages d’éclaircissement de leurs leaders.  Lors d’un meeting de la plateforme AN TE A BANA qui a eu lieu ce samedi 1er juillet. C’était à la place du cinquantenaire de l’indépendance du Mali à l’ACI 2000 d’HAMDALLAYE.

Malgré l’interdiction de ce meeting, les acteurs du NON décidés à aller au charbon sont sortis. Et massivement pour tenir leur meeting dans la défiance et la désobéissance.

Les manifestants contre le projet de révision constitutionnelle réaffirment leur détermination à faire échouer le projet du gouvernement.

Mme SY Kadiatou SOW, Présidente de la plateforme AN TE A BANA, débout sur une estrade depuis le début du meeting, en suant sous le soleil, fait une déclaration au moment où les manifestants s’apprêtaient à retourner dans leurs occupations : “A l’annonce de la nouvelle date du référendum, nous comptons faire une marche synchronisée avec toutes les régions du Mali et la diaspora”. A la fin de ses propos, elle a invité ses détracteurs à venir débattre avec eux à la pyramide du souvenir. ”Nous sommes tous les jours à la Pyramide du souvenir et nous sommes prêts à discuter avec n’importe qui”, ajoute-t-elle.

En plus de la Présidente de la plateforme Mme SY Kadiatou SOW, les leaders des partis politiques membres de l’opposition, les leaders des associations de jeunesse, le prêcheur M. Chouala Bayaya HAÏDARA, l’animateur Ras Bath, un représentant de la diaspora malienne, entre autres, ont véhiculé leurs messages.

Chacun s’appuie sur les points qui lui semblent être les motifs raisonnables pour rejeter le projet de révision de la Constitution. Mais tous sont unanimes sur un point : voter massivement le NON au moment du référendum.

Selon l’honorable Oumar MARIKO, les maliens font aujourd’hui la lutte pour leur dignité et pour leur honneur. Ils le font à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Dans ses propos, il demande au Président IBK, à Manassa DAGNOKO et à Me Kassoum TAPO de songer aux Maliens. Et, enfin, il déclare, “IBK a trahi le Mali, IBK a trahi le Mali… “.

Dernier à prendre la parole, l’animateur Ras Bath affirme que le nouveau projet ouvre la voie au mariage des homosexuels au Mali. Car, explique-t-il, le Mali a ratifié la charte de l’Union Africaine. Alors qu’un point de cette charte parle de la liberté de mariage entre deux individus et non entre un homme et une femme. Donc si le projet passe, la suite logique sera la modification du code de mariage au Mali.

Par cette mobilisation, les membres de la plateforme AN TE A BANA démontrent une fois de plus qu’ils ne comptent pas baisser les bras.

QUE LE BON DIEU SAUVE LE MALI !

Sory Ibrahim TRAORE

 

Source: Zénith Balé

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct