Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Meeting de la CMP à Koutiala sur le référendum: le oui retentissant du Miniankama

La capitale de l’Or blanc, Koutiala, a abrité, le samedi 5 août, un grand meeting de la Convention de la majorité présidentielle (CMP) pour sensibiliser les populations sur le contenu du texte qui sera soumis au référendum. Le meeting s’est déroulé dans la salle des spectacles de la ville qui a refusé du monde, à cette occasion. Après les explications des différents conférenciers en langue nationale Bamanankan, la population de Koutiala, à travers les leaders coutumiers et religieux, les représentants des paysans, des jeunes, des femmes, ont rassuré de leur soutien indéfectible à ce projet de révision porté par leur fils et frère, le président Ibrahim Boubacar KEITA, né à Koutiala.

revision constitutionnelle referendum oui ansonna rpm cmp

Ce grand meeting de la CMP à Koutiala a enregistré la présence d’une forte délégation du bureau politique nationale du RPM. L’on y a noté entre autres la présence du Dr Nango DEMBELE, ministre de l’Agriculture ; Me Baber GANO, ministre des Transports ; Hamadoun KONATE, ministre de la Solidarité et de l’action humanitaire ; Mohamed Ag ERLAF, ministre de l’Éducation nationale ; Ousmane KONE, ancien ministre, tous membres du bureau politique du Rassemblement pour le Mali. Aussi, c’était en présence de plusieurs députés, dont l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA, l’honorable Yacouba TRAORE, l’honorable Lamine THERA…
De même, les autorités administratives de la région de Sikasso, dont le gouverneur, des préfets et plusieurs maires y étaient présents à ce meeting de sensibilisation. Des délégations sont également venues des cercles de Sikasso, de Yorosso, de Bougouni, de Kadiolo, de Yanfolila, de Kolontièba et de San.
Avant le meeting, la délégation a d’abord rendu une visite de courtoisie aux notabilités et aux leaders religieux regroupés devant la chefferie OUATTRA. En plus des chefs de quartier de la ville de Koutiala, cette rencontre s’est déroulée en présence de plusieurs chefs de village venus des environnants de Koutiala.

Soutien des notabilités de Koutiala
Les notabilités de Koutiala, par la voix de M. Oumar OUATTARA, ont exprimé leur soutien indéfectible au président Ibrahim Boubacar KEITA pour la réussite de cette révision constitutionnelle. L’initiative ne vise, disent-ils, que le bonheur des Maliens. La chefferie traditionnelle de la ville natale du président de la République s’est dit prête à soutenir le président Ibrahim Boubacar KEITA dans tous ses projets allant dans le sens de l’intérêt général du peuple du Mali. Ils ont soutenu que IBK reste jusqu’à preuve de contraire un des leurs pour n’avoir jamais rompu les liens avec cette ville qui l’a vie naitre et grandir.

Le pari de la mobilisation gagné
Dans la salle de spectacles, le ton du meeting a été donné par les mots de bienvenue du maire de la commune urbaine de Koutiala, Oumar Bah DEMBELE. Il a salué la grande mobilisation pour ce meeting qu’il a qualifié de rencontre de construction du pays. Avant de déclarer que Koutiala méritait une telle mobilisation, car étant la troisième ville peuplée de notre pays.
Le porte-parole de la coordination locale de la CMP, Fodé SOGODOGO, a apprécié l’initiative de cette sensibilisation sur le contenu du texte qui sera soumis au référendum. Selon lui, la population de Koutiala attendait fermement une telle rencontre pour trouver des réponses aux incompréhensions enregistrées dans le texte et mettre fin aux rumeurs infondées.

L’éclairage des conférenciers
La conférence a été animée respectivement par les ministres Baber GANO, Hamadoun KONATE et l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA.
Le premier conférencier, Me Baber GANO a fait la genèse de la crise qui est à l’origine de cette révision constitutionnelle et les efforts fournis par Ibrahim Boubacar KEITA pour exiger le retour de l’ordre constitutionnel après le coup d’État du 22 mars 2012. Aussi, a-t-il rappelé le processus qui a abouti à la rédaction du texte actuel de révision constitutionnelle. Un processus qui, selon les explications de Me Baber GANO, a respecté toutes les étapes (écoutes citoyennes).
Le conférencier a justifié la pertinence d’une révision de notre constitution en rappelant les précédentes initiatives prises par les présidents Alpha Oumar KONARE et Amadou Toumani TOURE, respectivement en 2001 et 2011. Il a soutenu que les incompréhensions autour de cette révision constitutionnelle s’expliquent par le fait que le mensonge avait trop vite pris le devant sur la réalité. C’est pourquoi, dit-il, la CMP a décidé de sortir de son silence pour donner la bonne information aux populations sur toute l’étendue du territoire national.
Le ministre Baber GANO a donné des informations réelles sur les incompréhensions autour de l’article 118, les rumeurs sur le renforcement du pouvoir du chef de l’État, la création du Sénat, de la Cour des comptes, les fausses rumeurs sur l’autorisation du mariage homosexuel, la volonté de rendre difficile le nomadisme politique…
Le ministre Hamadoun KONATE a ajouté que l’accord d’Alger respecte les états généraux de la décentralisation et les recommandations des assises du nord. Selon lui, cette révision a été initiée par le chef de l’Etat pour inclure les dispositions qui ne peuvent être appliquées sans passer par un référendum, à savoir l’introduction du Sénat, de la Cour des comptes et d’autres engagements internationaux dont notre pays s’est engagé à respecter. Il a enfin appelé les protagonistes à faire les contradictions dans la vérité et dans le respect tout en mettant le pays au-dessus de tout.
L’honorable Mamadou DIARRASSOUBA a appelé les responsables du RPM à travailler avec tous les autres partis de la majorité présidentielle. Il a exprimé la nécessité de mobiliser tous les soutiens du président de la République pour gagner le pari de cette révision constitutionnelle. L’honorable DIARRASSOUBA a mis l’accent sur la solidarité, l’engagement et la transparence qui doit prévaloir au sein de la CMP.
Pour lui, la solution des problèmes que traverse notre pays passera par la création des emplois en quantité pour la jeunesse. Sur ce chantier, il a brossé les efforts en cours pour l’insertion professionnelle des jeunes. Il n’a pas manqué d’aborder les grands chantiers présidentiels en cours dans la 3e région.

IBK portera la paternité de cette révision
Les représentants de certains cercles présents, des paysans, des responsables d’huileries de Koutiala, des femmes, des jeunes, se sont succédé au pupitre pour témoigner de leur soutien sans faille au projet de révision constitutionnelle. Après les informations saines données par les conférenciers sur le contenu du texte, ils se sont dits soulagés et déterminés à faire la restitution auprès des populations à la base pour enregistrer un OUI éclatant, à l’issue du référendum. Le représentant du chef de l’État, à ce meeting, Boubacar TOURE, a félicité la population de Koutiala pour sa grande mobilisation. Il a déploré le comportement de ceux qui veulent enterrer notre démocratie en se versant dans des actes de sabotage comme le boycott de la décision de la majorité à l’Assemblée nationale, celui de l’arrêt de la Cour constitutionnelle, à travers des manifestations insensées. Boubacar TOURE a appelé la population à rester mobiliser et à ne pas tomber dans la provocation tout en soulignant que le référendum donne le choix à tous les citoyens de s’exprimer librement par OUI ou NON.

PAR MODIBO KONE
ENVOYE SPÉCIAL

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct