Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Marché central à poisson de Bamako: un appui de 400 millions FCFA de l’Etat

La gestion de 400 millions FCFA d’appui de l’Etat malien
L’Agence de gestion du marché central à poisson de Bamako a tenu, hier mercredi, les travaux de sa deuxième session extraordinaire du Conseil d’Administration dans ses locaux, à Faladiè, route de Sikasso. Un seul point était inscrit à l’ordre du jour de cette rencontre, à savoir : l’élaboration d’un plan d’utilisation judicieux du fonds de roulement, qui s’élève à 400 millions de FCFA, pour le démarrage effectif des activités.

Mme DIAWARA Lady TOURE presidente Union femmes bureau politique national RPM

L’ouverture des travaux était présidée par la PDG, Mme DIAWARA Aïssata Hamata TOURE, dit ‘’Lady’’ ; en présence du représentant du ministre de l’Elevage et de la pêche, Youssouf SANOGO ; de la présidente de l’Association des consommateurs du Mali, Mme COULIBALY Salimata DIARRA ; de l’ensemble des administrateurs.
A l’ouverture des travaux, la PDG, Mme DIAWARA Lady TOURE, non moins présidente du Mouvement des femmes du parti RPM, a souligné que cette deuxième session extraordinaire s’inscrit dans une dynamique engrangée par les plus hautes autorités qui vise à rendre le Marché central attractif aux acteurs de la filière et autre amateurs de poissons de la capitale.
Pour ce faire, a-t-elle noté, le gouvernement vient d’octroyer un fonds de roulement de 400 millions de FCFA qui représente la quote-part de notre pays, conformement à la signature de l’accord de don, signé entre le Mali et le japon, le 10 juin 2010 relatif à la gestion du marché.
Le marché central, a promis Mme DIAWARA, doit relever un défi majeur qui est celui d’assurer l’autosuffisance alimentaire de la population de la capitale en matière de poisson de qualité et de bonne conservation hygiénique, conformément aux vœux du président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA.
Pour atteindre ces objectifs, a-t-elle souligné, il est nécessaire d’assurer une chaine de froid et de valeur constante au niveau de cet établissement marchand.
Grâce à la volonté des plus hautes autorités, a-t-elle précisé, ce fonds est disponible d’où la convocation de la présente session extraordinaire en vue de l’élaboration d’un plan d’utilisation judicieux desdits fonds afin que les activités du marché puissent effectivement démarrer.
En effet, la PDG ambitionne de rassembler toutes les vendeuses de poisson du marché de Médina-coura, des Halles de Bamako, de la Rue de la BECEAO en un seul endroit de la capitale.
Aussi, a-t-elle déploré, la situation des femmes fumeuses de poisson qui travaillaient dans des endroits peu hygiéniques. Toute chose qui n’attire pas les clients.
«En raison de ces mauvaises conditions de commercialisation, les travailleurs des missions diplomatiques et autres organisations internationales vivant dans notre pays préfèrent se ravitailler soit au Sénégal ou en Côte d’Ivoire », a-t-elle regretté.
Et pourtant est persuadée la PDG Mme DIAWARA, aujourd’hui, les investissements du Marché central permettent non seulement d’assurer les meilleures conditions de travail aux vendeuses de poisson, mais également de valoriser les produits de pêche, à travers le fumage et le séchage, tout en maintenant la chaine de froid pour une meilleure conservation et le stockage du poisson.
Bâti sur une superficie de 8 hectares, fruit de la coopération entre le gouvernement du Mali et le Japon, le Marché à poisson de Bamako est un établissement à caractère industriel et commercial, créé en 2011 avec une autonomie de gestion et des objectifs de rentabilité économique.
Il est géré par une Agence de gestion qui a pour missions: l’exploitation des infrastructures et l’appui à la valorisation des produits de pêche ; l’organisation des acteurs de la filière poisson ; la formation des professionnels ; la promotion de la filière ; la production de données statistiques, etc.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct