Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Malick Alhousseini dans la région de Kayes : Des actions immédiates pour résorber le déficit d’eau et d’électricité

Au cours de son déplacement la semaine dernière dans la région de Kayes, le ministre de l’Energie et de l’Eau a visité les travaux d’extension du réseau de distribution d’électricité.

maiga malick alhousseini ministre energie eau coren

Ce nouveau réseau de distribution réalisé à travers le projet d’appui au secteur de l’énergie (PASE) permet le prolongement jusqu’à Samé Plantation, en passant par Darsalam et Samé Ouolof, du réseau de distribution existant. Il permettra de construire 80 km de réseau de distribution moyenne tension, 13 km de réseau de distribution basse tension dans les quartiers précités, 5 postes de transformation 15 kV dont 4 sur portique et 1 sur poteau, d’alimenter plus de 30.000 abonnés et de fournir l’éclairage public de la ville.

Les installations d’alimentation en eau potable de la ville de Kayes ont été financées par la Banque Africaine de Développement à hauteur de 1,1 milliards F cfa et mises en service en 1990. La source d’alimentation en eau de la ville est le fleuve Sénégal. Les installations de production d’eau comprennent : une station d’exhaure comprenant une prise d’eau, un puit d’exhaure équipé de 2 pompes immergées de 400 m3/h à 30 m, une canalisation de refoulement d’eau brute de 300 mm de diamètre et longue de 930 m, une station de traitement et de refoulement comprenant un décanteur statique de 430 m3/h, un poste de préparation et d’injection de produits chimiques, trois filtres à sable, un saturateur, une bâche d’eau traitée de 2×1000 m3et 3 pompes de refoulement dont une servant de secours.

La capacité de production maximale actuelle est de 11 500 m3/jour pour un besoin de pointe estimé à 13 200 m3/jour soit un déficit de 1 700 m3/jour. Par ailleurs, il faut noter que la canalisation de refoulement d’eau brute posée le long de la berge traverse une rivière par siphonage. Elle a par le passé subi des déboîtements occasionnant une rupture prolongée de la fourniture d’eau à la ville. La berge subit aussi une érosion rapide et menace la production d’eau brute à terme. Le réseau de distribution long de 170,85 km, comprend un château d’eau de 1 200 m3 et alimente 8 896 branchements particuliers, 341 bornes fontaines et 49 aires de lavage.

Les difficultés exprimées sont nombreuses. Il s’agit de  la forte demande surtout en période de chaleur, une turbidité très élevée pendant la période d’hivernage, le faible taux de desserte au niveau des quartiers de Lafiabougou et Kayes N’di pendant la période de forte consommation.

Pour faire face à ces difficultés, dans le cadre de la mise en œuvre du PADS-PROSEA, le système d’adduction d’eau potable de la ville de Kayes a bénéficié  des travaux de renforcement relatifs à l’augmentation la capacité de production (22000 m3/jour), l’extension du réseau de distribution, la dotation d’un décanteur à deux compartiments équipés chacun de 2X90 lamelles, d’un Floculateur, de deux filtres Gravitaires, la construction d’un local pour poste transformateur.

Présentement les travaux en cours ont trait  à la réhabilitation des stations de pompage et de traitement,  la fourniture de deux pompes de 500m3/heure chacune,  la fourniture et installation d’un groupe secours de 650 KVA,  la fourniture, installation et programmation d’un système de télégestion, la pause d’environ 270 Km de réseaux primaires, secondaires et tertiaires, etc.  La fin des travaux est prévue en fin mars 2017.

Wassolo

 

Source: Le Débat

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct