Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : L’UA, l’ONU, le CEDEAO et l’UE se prononcent sur la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du Processus d’Alger

Addis-Abeba (© 2017 Afriquinfos) – L’Union africaine (UA), les Nations unies, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union européenne (UE), en leur qualité de membres de l’Équipe de médiation appuyant la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger, félicitent les parties signataires pour l’installation effective des autorités intérimaires à Kidal, le 28 février, et à Ménaka et Gao, le 2 mars.

negociation pourparles paix dialogue combattant soldat militaire groupe bandits armee rebelle touareg terroriste mnla hcua maa ville kidal colline nord mali

L’UA, l’ONU, la CEDEAO et l’UE saluent l’opérationnalisation de ces arrangements qui  constitue une avancée significative dans la mise en œuvre de l’Accord. Elle marque aussi une étape importante dans le renforcement de la paix et de la stabilité et le retour des services de l’État.

Cependant les institutions internationales invitent les parties à l’Accord à continuer à honorer les engagements pris, notamment lors de la réunion de haut niveau du Comité de suivi de l’Accord (CSA) tenue à Bamako le 10 février, sous la présidence du Ministre d’État, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de l’Algérie, Ramtane Lamamra, ainsi qu’à mettre en œuvre toutes les dispositions de l’Accord relatives à la période intérimaire.

L’UA, l’ONU, la CEDEAO et l’UE sont profondément préoccupées par la détérioration de la situation sécuritaire. Elles condamnent fermement les attaques perpétrées le 5 mars contre des postes de contrôle des Forces armées maliennes à Boulkessi, coutant la vie à plusieurs militaires, et à Tombouctou, ainsi que les attaques terroristes qui ont récemment eu lieu dans des zones frontalières du Burkina Faso et du Niger. Elles appellent à une action rapide pour que les auteurs de ces odieuses attaques soient appréhendés et traduits en justice.

Les institutions réaffirment leur engagement ferme à  soutenir la mise en œuvre de l’Accord, en coordination avec les autres membres du CSA et le chef de l’Équipe de la médiation internationale, y compris à travers les indicateurs de suivi de la mise en œuvre de l’Accord publiés par le Secrétaire général de l’ONU dans son rapport sur le Mali daté du 30 décembre 2016. Elles soulignent leur détermination à contrer les actions de ceux qui entravent ou menacent la mise en œuvre de l’Accord.

Vignikpo Akpéné

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct