Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali: L’armée française a tué ou capturé une vingtaine de djihadistes

C’est dans cette zone qu’un soldat français avait été tué le 5 avril. La force française Barkhane a tué ou capturé une vingtaine de djihadistes ce week-end au Mali, au sud-ouest de Gao, près de la frontière avec le Burkina Faso, a annoncé dimanche l’état-major dans un communiqué.

force speciale combat soldat militaire armee francaise serval barkhane nord mali ville kidal gao tombouctou

Des avions de chasse Mirage 2000 ont d’abord effectué des frappes sur des dépôts logistiques repérés lors d’une récente opération dans la forêt, considérée comme un refuge de groupes terroristes armés. C’est lors de cette opération que le caporal-chef du 6e régiment du génie d’Angers, Julien Barbé, avait été tué, victime de tirs directs.

>> A lire aussi : La nouvelle alliance djihadiste revendique l’attaque fatale à un soldat français

Deux hélicoptères d’attaque Tigre sont ensuite intervenus pour sécuriser la zone et permettre de poser des commandos montagne par hélicoptère Caïman. « Au lever du jour, vers 5h30, les commandos montagne rejoints par des commandos parachutistes et des équipes opérationnelles de déminage ont procédé à la fouille de la zone d’opération », a ajouté l’état-major.

4.000 soldats français mobilisés dans cinq pays du Sahel

« De l’armement, des munitions, des lance-roquettes et des composants destinés à la fabrication d’engins explosifs ont été découverts en quantités importantes » et détruits, a-t-il poursuivi.

>> A lire aussi : L’armée française a neutralisé une vingtaine de djihadistes

La force Barkhane mobilise 4.000 soldats français sur cinq pays du Sahel (Mali, Niger, Burkina Faso, Tchad et Mauritanie). Elle a pour mission « d’appuyer les forces armées des pays partenaires » dans leur lutte contre-terroriste et de « favoriser une appropriation africaine de la gestion des crises », souligne le communiqué.

Les djihadistes ont été en grande partie chassés du nord du Mali par l’intervention française Serval en 2013. Mais des zones entières du pays échappent toujours au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU, régulièrement visées par des attaques malgré la signature en mai-juin 2015 d’un accord de paix, censé isoler définitivement les djihadistes.

Source: 20minutes

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct