Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali: l’ancien Premier ministre Moussa Mara dans le collimateur de la justice?

Si l’Assemblée nationale du Mali a décidé de ne pas poursuivre en justice l’ancien président malien, Amadou Toumani Touré pour «haute trahison» à cause notamment de l’effondrement du nord de son pays en 2012, l’ancien Premier ministre Malien Moussa Mara, de son côté, pourrait peut-être devoir s’expliquer devant la justice à cause de sa visite mouvementée à Kidal en 2014.

moussa mara premier ministre chef gouvernement politicien yelema

En demandant une enquête approfondie sur les événements de Kidal, les députés n’ont pas nommément désigné l’ancien Premier ministre Moussa Maracomme « l’homme à poursuivre », mais nombreux sont les regards qui se sont tournés vers lui.

C’est sa visite en 2014 à Kidal en tant que Premier ministre du Mali qui a déclenché les hostilités entre les soldats de l’armée régulière et les rebelles. Il y a eu des dizaines de morts du côté de l’armée régulière et les rebelles ont repris totalement le contrôle de la ville.

Alors, aujourd’hui, en ouvrant le volet judicaire de l’affaire, cherche-t-on des poux dans les cheveux de Moussa Mara ? « Je suis calme et serein », a-t-il confié à RFI.

Autre question : a-t-il l’impression que c’est son ascension politique que certains cherchent à briser ? Sa réponse : « Je sais qu’on prend des coups en politique, mais moi, je suis à la disposition de la justice malienne si elle veut m’écouter. »

Une partie de l’entourage de l’ancien Premier ministre est plus catégorique : des rivaux politique cherchent à l’abattre, mais il ne se laissera par faire.

Adama Kané qui a présidé la Commission d’enquête parlementaire à l’origine de ce vote des députés maliens, explique la démarche.

Source : RFI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct