Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mali : Installation des autorités intérimaires à Ménaka et Gao alors que les négociations continuent pour Tombouctou

Après Kidal, mardi, les autorités intérimaires, censées rétablir l’autorité de l’Etat dans les régions du nord, ont été installées jeudi à Ménaka et Gao, selon un journaliste malien joint par un correspondant de Xinhua.

colonel hassan fagaga rebelle touareg mnla cma chef autorite interimaire nord mali kidal gao tombouctou

Ce journaliste, qui a assisté aux cérémonies d’installation, a indiqué qu’une délégation officielle conduite par le ministre malien de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, Mohamed Ag Erlaf, a effectué le déplacement à Ménaka, puis Gao.

La cérémonie d’installation des autorités intérimaires de Gao a enregistré la présence du porte-parole de la Plateforme (ex-groupe armé pro Bamako), Harouna Toureh, de celui de la CMA (ex-rebelle), Sidi Brahim Ould Sidati, des représentants de la MINUSMA (mission der paix de l’ONU) et de l’opération française Barkhane.

Le président des autorités intérimaires de Gao est Djibrila Boubèye Samaké de la Plateforme et celui de Ménaka est un élément du MSA (Mouvement pour le salut de l’Azawad).

Selon la même source, l’installation des autorités à Gao a été rendue possible par l’intervention des leaders religieux locaux.
Depuis quelques jours, le siège de l’Assemblée régionale de Gao était assiégé par des combattants du mouvement CMFPR2 qui contestaient l’installation des autorités intérimaires.

L’installation des autorités intérimaires dans les cinq régions du nord (Kidal, Gao, Tombouctou, Ménaka et Taoudéni), s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Mardi, les autorités intérimaires de Kidal ont été installées, qui est synonyme, selon la presse malienne, du retour de la paix.

Par contre à Tombouctou, des actions contre l’installation des autorités intérimaires ont été notées ce jeudi avec la fermeture des boutiques sur injonction des membres de la CMA2 (groupe dissident). Ce groupe exige que le gouvernement l’associe à toutes les décisions concernant les autorités intérimaires.
Selon une source informée, le ministre malien de la Réconciliation Mohamed El Moctar est arrivé à Tombouctou pour discuter avec les contestataires.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct