Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Makan Konaté président du Collectif des patriotes face à la presse : « Si le Premier ministre ne démissionne pas nous allons le faire partir »

Face aux journalistes le dimanche 14 octobre, le président du Collectif des patriotes, Makan Konaté a invité le Premier ministre à démissionner » avant qu’il ne soit trop tard. « S’il ne démissionne pas de son propre gré, nous allons le faire partir » menace le président dudit Collectif.
C’est la Maison de la presse qui a servi de cadre à  cette conférence de presse. Le débat était animé par le président du Collectif des patriotes Makan Konaté.

D’entrée de jeu, le conférencier a déploré le fait que le Premier ministre ne s’attèle pas aux deux missions qui lui ont été confiées pour cette transition. A savoir organiser les élections et libérer le nord.

« Au lieu de se préoccuper de cela, on nous parle de faux diplômes, de   recrutement dans la fonction publique sans concours. Et de nomination abusive des membres de son parti et des barons de l’ancien régime à des postes stratégiques. L’économie est morose et les prix des produits de première nécessité ont pris l’ascenseur » a déploré le conférencier. Pour lui, c’est clair que le Premier ministre Cheick Modibo Diarra, a son plan et son calendrier propre à lui pour cette transition. »

C’est pourquoi, il est en train de sceller des alliances avec des formations politiques comme le CNID, la CODEM et des associations comme le Haut Conseil islamique… Il projette  de démissionner avant la fin de la transition et de se présenter aux élections présidentielles à venir. Toute chose que nous voyons venir et que nous n’accepterons pas » a souligné le conférencier.
Pour M. Konaté, avec cette donne, la libération du nord, le réarmement de l’armée malienne et l’organisation des élections sont relégués maintenant au second rang.

C’est pourquoi, M Konaté a invité le Premier à démissionner  avant qu’il ne soit trop tard. « S’il ne démissionne pas de son propre gré nous allons le faire partir. Car nous comptons organiser des marches et des sit-in pour le contraindre à rendre le tablier ».

Kassoum THERA

Source: L’Indépendant

avatar
  Subscribe  
Notify of
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct