Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme : UNE POLITIQUE NATIONALE EN GESTATION

Le Grand Hôtel Azalaï de Bamako abrite, depuis hier mercredi, un atelier de validation du projet de stratégie nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme.

azalai grand hotel bamako

Organisé par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, l’atelier, qui prend fin demain, regroupe les membres du Comité de pilotage, de préparation et de rédaction de la stratégie nationale de prévention, de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme et les consultants élargis à des experts.
L’atelier va présenter et examiner le projet de politique nationale de stratégie de prévention et de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, son plan d’actions et une communication du G5 Sahel sur les actions de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme. Il s’agira, au cours de cet atelier, d’œuvrer afin que le projet de stratégie soumis à l’approbation des participants soit conforme aux exigences des Nations unies et, notamment, à travers la résolution 2006 qui recommande à chaque Etat membre d’envisager l’élaboration d’un plan national d’action contre l’extrémisme violent.
Les participants doivent également veiller à ce que le projet de stratégie malienne tienne compte de la Déclaration des pays du G5 Sahel sur la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent au Sahel, des préoccupations de toutes les parties prenantes (pouvoirs publics, secteur privé et société civile).
Cette rencontre intervient six mois après la consultation nationale pour l’élaboration des éléments de la stratégie nationale de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme. «Le résultat auquel vous êtes parvenus, en si peu de temps, lors de la consultation nationale, démontre à suffisance l’urgence de doter notre pays d’une stratégie», a déclaré le Secrétaire général du ministère des Affaires religieuses et du Culte, Ahmed Mohamed Yahya, qui présidait l’ouverture des travaux. Il a expliqué que la nature de la menace terroriste impose aujourd’hui de la traiter dans un cadre étendu, c’est-à-dire au delà des frontières.
Le Secrétaire général a ensuite noté que des efforts sont en cours dans les organisations comme le G5 Sahel ou la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour assurer, dans leurs espaces respectifs, une sécurité collective inclusive et dynamique. « Les efforts au niveau national, a poursuivi Ahmed Mohamed Yahya, visent à doter chaque pays membre d’une stratégie qui prend en compte les spécificités des terroirs tout en s’inspirant d’une stratégie plus globale ». Pourquoi le gouvernement souhaite que cette stratégie soit la plus inclusive possible.
Et Ahmed Mohamed Yahya d’inviter les participants à des débats francs, directs et courtois. Il a souhaité que les conclusions des discussions soient à « la hauteur de (nos) attentes et permettent de gagner le combat contre l’extrémisme violent et le terrorisme ».
La stabilité, la paix, la sécurité et la réconciliation nationale, sont à ce prix, selon le Secrétaire général du ministère des Affaires religieuses et du Culte.

S. Y. WAGUE

 

Source: essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct