Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte contre l’exclusion des enfants talibés: le ministre Togo sur le terrain

Grâce à l’aide du Secours islamique français, l’Association des Maîtres des Élèves coraniques de Bamako (AMEC-BA), bénéficie désormais de l’encadrement du projet, dédié à la lutte contre l’exclusion des enfants talibés, qui agit à changer les conditions de vie et d’apprentissage des jeunes élèves coraniques. Le ministre de l’Éducation nationale, Kénékouo dit Barthélemy TOGO est allé sur le terrain, à l’école coranique Madjiliste Ahalboïte, sise à Sébénicoro Wèrèda, pour voir de près la grande transformation qui s’opère, au quotidien dans la vie de cette école coranique.

Kenekouo Barthelemy Togo ministre nationale education

À l’école Madjiliste Ahalboïte, sise à Sébénicoro Wèrèda, où le ministre de l’Éducation nationale, Kénékouo dit Barthélemy TOGO, s’était rendu, à la tête d’une délégation de son département, il y a quelques jours. Élèves, maîtres coraniques, notabilités et parents d’élèves ne cachaient pas leur enthousiasme face à cette visite de terrain qu’ils ont qualifiée d’historique, puisque s’inscrivant dans un contexte unique de l’histoire de notre pays, depuis les indépendances à nos jours.
« C’est la première fois dans l’histoire récente de notre pays, de l’indépendance à nos jours, que les pouvoirs publics, à travers vous, Monsieur le Ministre, se déplacent pour nous voir, au sein des établissements coraniques, et se rendent compte des conditions d’apprentissage des jeunes talibés ». Ces propos du porte-parole des maîtres coraniques sont partagés par le vice-président de l’Association des Maîtres des Élèves coraniques, Mohamed Baba Niéntao, et le promoteur de l’école coranique visitée, Cheik Tidiane DIALLO, qui ont tous salué la démarche du ministre TOGO qui s’est personnellement déplacé pour venir vers les écoles coraniques, traduisant ainsi la volonté du Gouvernement de la République du Mali de prendre en charge les talibés au même titre que tous les jeunes scolaires du pays.
En tout cas, pour les maîtres d’élèves coraniques, qui ont exprimé leur gratitude face à cette visite de terrain, il est indéniable que le ministre TOGO prouve qu’il est un homme qui a conscience de sa mission. De plus, se sont-ils réjouis, par ce seul fait, le ministre de l’Éducation nationale démontre que l’espoir est permis, du côté des écoles coraniques, longtemps oubliées, marginalisées, que les autorités sont décidées à s’attaquer résolument à la problématique de ces établissements partie à part entière de notre système éducatif. Le chef du projet de lutte contre l’exclusion des élèves coraniques, qui reçoit l’appui du Secours islamique Français, en la personne de Moussa Balla KANOUTE, est de cet avis, lui, qui a manifesté tant d’enthousiasme de voir le ministre TOGO s’impliquer personnellement pour la transformation de qualité de l’enseignement coranique qu’il considère comme une composante réelle du système éducatif du pays.
Il a en profité pour mettre en exergue les nombreux efforts déployés par le Secours islamique Français dans l’amélioration de la qualité d’enseignement dans les écoles coraniques qui ont besoin de réussir le plein épanouissement des élèves. Selon le chef du projet, si le Secours islamique français intervenait, depuis quatre ans qu’il opère dans notre pays, dans l’humanitaire, ce qui a aujourd’hui changé, c’est qu’il s’engage dans l’encadrement pédagogique des élèves, en initiant l’usage du français dans les écoles coraniques.
Le ministre de l’Éducation nationale, Kénékouo dit Barthélemy TOGO, a expliqué tout l’intérêt qu’il porte aux écoles coraniques qui, pour lui, doivent former, à l’image du système éducatif classique, les décideurs de demain. En apportant la reconnaissance du gouvernement aux acteurs du développement des écoles coraniques, y compris les partenaires étrangers, le ministre TOGO a déclaré que le Gouvernement, depuis quelques années, travaille à l’intégration des écoles coraniques dans le système éducatif malien.
C’est ainsi que le Conseiller technique, Abou DIARRA, a rappelé que l’intégration des écoles coraniques dans le système éducatif malien est une recommandation forte du Forum National sur l’Éducation, tenu en 2008. M. DIARRA a retracé les travaux effectués par la commission interministérielle de réflexion pour l’intégration des écoles coraniques dans le système éducatif. Il a rappelé les recommandations de l’atelier national de validation des travaux de ladite commission qui sont entre autres de « rattacher les écoles coraniques au Ministère de l’Éducation ». M. DIARRA a ajouté qu’un comité technique de suivi de la mise en œuvre desdites recommandations a été mis en place.
Le processus d’intégration des écoles coraniques dans le système éducatif malien ira encore plus vite avec la mise en place du projet d’Appui à l’Enseignement bilingue de Base (Franco-arabe) dont les écoles coraniques constituent la troisième composante. Ce projet est cofinancé par la Banque Islamique de Développement (BID), le fonds saoudien et le Mali, a-t-il conclu.

Par Sidi Dao

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct