Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte conte les maladies tropicales négligées : Dix millions de Maliens recevront des médicaments contre les MTN

En vue d’éliminer les maladies tropicales négligées d’ici 2020, le Gouvernement du Mali, à travers l’USAID, a lancé une vaste campagne de distribution de médicaments à l’intention de la population du Mali. C’était le jeudi 04 mai à l’ASACOYI sise aux 1008 logements, sous la présidence du Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Bakary Diarra, du représentant du Directeur de l’USAID, Robert Schmidt, des élus communaux et d’autres partenaires.

maitre coranique professeur eleve talibes enfant mendiant orphelin medersa

Selon le représentant du Directeur de l’USAID, Robert Schmidt, le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, à travers l’USAID, est le principal partenaire du Ministère de la Santé et de l’hygiène publique du Mali dans la lutte contre les maladies tropicales négligées. Ce partenariat se traduit par un appui aux programmes MTN afin de contribuer au contrôle et à l’élimination de ces affections d’ici 2020.

A l’en croire, il s’agit de mettre en œuvre à grande échelle la distribution de masse des médicaments contre les MTN dont entre autres, le trachome, la cécité, les vers intestinaux et de mener des enquêtes d’évaluation de prévalence de ces maladies. D’ores et déjà, des résultats encourageants dans le contrôle et l’élimination de ces maladies au Mali se font sentir. Ainsi, grâce aux efforts, quarante-neuf districts sanitaires sur soixante-cinq n’auront pas besoin d’être traités contre la filariose lymphatique au Mali. Cela correspond à quatre-vingt-dix pour cent de la population totale en 2017, soit seize millions, trois cent mille personnes. Le Mali a, en outre, mis en place un comité de certification de l’élimination de l’onchocercose. Cela est un grand pas vers l’élimination de cette maladie longtemps maîtrisée au Mali.

Il y a eu des progrès notables dans le contrôle de la bilharziose. Les résultats des dernières enquêtes montrent des prévalences nulles dans au moins trente-cinq districts sanitaires sur trente-huit enquêtes.

La contribution de l’USAID  s’élève à plus de neuf cent millions de francs CFA, dont près de cinq cent millions consacrés au traitement de masse de l’année 2017. Pour le représentant du Directeur de l’USAID, avec ce soutien et celui des autres partenaires, plus de dix millions de Maliens recevront les médicaments contre les MTN.

Pour le Secrétaire général du Ministère de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Bakary Diarra, le Mali fait partie des premiers pays à bénéficier de la stratégie de ‘’Fast-track’’ de l’USAID. Cette stratégie ou traitement intégré des maladies tropicales négligées est en cours depuis 2007. En 2009, le Mali disposait déjà d’une cartographie complète de toutes les MTN à chimiothérapie préventive et a enregistré des avancées significatives qui ont conduit à l’arrêt du traitement de masse pour le trachome dans cinquante un districts sanitaires et deux districts sanitaires pour la filariose lymphatique et l’onchocercose. Quarante sept districts ont atteint les critères d’arrêt du traitement de masse pour la filariose lymphatique et le groupe de revue régionale des programmes a donné son approbation. A ce jour, le Mali dispose de son troisième plan stratégique de lutte contre les MTN qui sera mis en œuvre de 2017 à 2021. Pour cette  campagne qui couvre 2017, le Secrétaire général du département a lancé un appel à l’ensemble de la population afin qu’elle se mette à la disposition des agents mobilisés pour la cause.

Drissa Togola

Le Challenger

 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct