Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’ONU met en garde contre le risque d’extension du conflit malien aux pays de la région

L’émissaire des nations unies pour l’Afrique de l’ouest, Mohamed Chambass a mis en garde contre le risque d’une extension du conflit malien aux pays de la région, notamment le Burkina Faso et le Niger, après la multiplication des opérations menées par les groupes armés aux frontières de ces pays.

ibrahim-boubacar-keita-president-malien-ibk-sommet-conference-onu-nation-unies-new-york

Devant le conseil de sécurité, Mohamed Chambass a déclaré que l’insécurité en territoire malien s’élargit désormais au Burkina et au Niger à travers des opérations meurtrières, notamment dans les zones frontalières.

Il a ajouté que la région Leptako-Gorma à la frontière commune des trois pays, a connu ces derniers temps davantage de violence dont des attaques coordonnées à travers les frontières contre des positions militaires.

Chambass a ajouté que les trafiquants de drogue, les passeurs et les marchands d’armes traversent les frontières et s’installent provisoirement avant de se rendre dans d’autres zones.

Pour rappel le conseil de sécurité des nations unies avait donné son accord le mois dernier pour la constitution d’une force commune des 5 pays du Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina, Niger et Tchad) pour lutter contre le terrorisme aux frontières de ces pays.

Seulement cette force n’a pas obtenu un mandat des nations unies, les Etats Unis s’y étant opposés de crainte d’alourdir la facture de l’organisation.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct