Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’ŒIL DE SONIA : Trump s’autoproclame supérieur aux Africains

J’aurais voulu écrire un commentaire sur ta page Facebook, mais je me suis abstenue en voyant les réponses qui, encore une fois, m’ont déstabilisé. Le sujet était Donald Trump qui estime que l’Afrique mérite d’être recolonisée. J’ai apprécié ton commentaire et même plussoyer (un plus vers le haut, un pouce en haut) car tu as comme d’habitude raison.

Donald Trump president usa amerique etat unis

Cependant, très étonnée de ne voir personne réagir sur le vocabulaire utilisé par Trump. A la lecture de ses dires, ma réflexion a été tout autre que la vôtre. Quand j’ai lu le mot esclavage, pour moi c’est un manque de respect et de considération pour le peuple africain même si je comprends son message qui, à mon avis, est à double sens.

Je trouve déplorable que personne, dans ce discours ait dénoncé cette vacuité d’esprit dont il a fait preuve car  l’Afrique a besoin de temps pour se reconstruire et sortir de l’emprise de la colonisation. Dire que les Africains sont de nos jours encore des esclaves signifie pour moi que vous êtes des moins que rien, des animaux qui ne méritent même pas d’être traités comme des humains.

C’est la définition que j’ai du mot esclavage et c’est pour cela que je pensais lire des avis qui auraient dénoncer ce vocabulaire que je considère comme une grave injure. Il m’arrive parfois d’utiliser ce mot comme travailler comme un esclave. Mais, dans ce contexte cela signifie que j’ai travaillé dur toute la journée et ce n’est pas une insulte envers les esclaves bien au contraire.

Si D. Trump avait eu cette intelligence, il aurait dit simplement qu’il est injuste de voir des pays d’Afrique sous l’emprise d’une oligarchie malveillante. Mais non, il a préféré évoquer une séparation entre un peuple et son gouvernement : des Africains, des esclaves au service de leurs dirigeants !

La situation est bien plus complexe que ce qu’il laisse entendre. Je ne dis pas que ses intentions sont mauvaises car il a en partie  raison mais je ne cautionne pas cette “auto-proclamation” de supériorité, de l’être suprême.

Donald Trump en agissant ainsi montre qu’il ne sait rien et ne connait rein de l’Afrique. En effet, s’il avait conscience de la réalité, il aurait pu user d’un autre vocabulaire plus respectueux pour ce continent berceau de l’humanité qu’il méprise et sous-estime. L’Afrique est juste un moyen pour lui de faire du buzz pour redorer son blason et surtout se prendre pour le nombril du monde.

Et puisqu’il est si certain de lui, pourquoi ne fait-il rien pour améliorer les conditions de vie du peuple africain ? Après tout, c’est un entrepreneur avec des moyens conséquents qui pourrait facilement apporter son aide pour la construction d’infrastructures économiques et sociales.

A l’image du chanteur Daniel Balavoine qui l’a fait en toute modestie. Peut-être ai-je un jugement péjoratif du mot esclavage et ses dérivés car la langue française est bien compliquée. Mais, quand on est à la tête de plusieurs Etats ou d’un pays, on se doit d’utiliser le bon vocabulaire.

Sonia

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct