Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Litige foncier à Sénou Hèrèmakono II : Les occupants illégaux reconnaissent la propriété des héritiers de feu Abdoulaye Keita sur le site

A l’issue d’une assemblée générale initiée par le Maire de la Commune VI, Alou Coulibaly le jeudi 2 mars dernier entre les deux parties, les occupants des 9 hectares de Senou Hèrèmakono II appartenant à la famille de feu Abdoulaye Keita ont reconnu la paternité des héritiers de ce dernier sur le site. Ce qui constitue le début d’une issue  heureuse pour cette affaire qui oppose depuis 2012, la famille de feu Abdoulaye Keita et les occupants dudit site. Les deux parties, à savoir les héritiers de feu Abdoulaye Keita et les occupants du site ont ainsi décidé de  privilégier la  résolution de cette affaire à l’amiable sous la houlette du jeune maire de la commune VI Alou Coulibaly.

litige foncier maison

Cette assemblée générale a eu lieu le jeudi 2 mars dernier en présence  du Maire de la Commune VI, Alou Coulibaly et des deux parties. Il s’agit des héritiers de feu Abdoulaye Keita et les occupants du site. Cette rencontre a été l’occasion pour les deux parties de s’engager dans la voie du dialogue pour trouver une solution définitive à la crise. Sur place, les occupants ont reconnu officiellement que le site appartient à la famille de feu Abdoulaye Keita en soulignant qu’ils ont été induits en erreur par des membres de  l’ancienne équipe de la Mairie de la Commune VI qui ont donné des notifications à certains occupants. Les occupants ont aussi indiqué qu’ils ont été victimes des abus de certains responsables de la Mairie.

« C’est pourquoi, nous avons pris dans un premier temps, la responsabilité de répondre à la famille Keita devant la justice. Personne n’a cru que Lala Keita avait un document administratif valable. Aujourd’hui, grâce au nouveau maire, toute la vérité est établie. Le site n’est pas pour deux personnes. Lala et ses frères en sont les propriétaires », a affirmé l’Imam Kassim Coulibaly. Avant d’assurer qu’ils sont désormais engagés dans un processus de dialogue pour une résolution définitive à cette crise.

Le Maire Alou Coulibaly, artisan de la solution à l’amiable

Dans son intervention, Gaoussou Keita, représentant la famille Keita, propriétaire légale du site, a tenu à préciser qu’ils ont un Titre Foncier vieux de 21 ans. Avant d’ajouter que les déguerpis ont illégalement occupé la parcelle bâtie sur neuf hectares malgré leurs documents administratifs et judiciaires attestant leur droit sur le site. Selon lui, la parcelle appartenait à son défunt père, Abdoulaye Kéita qui fut chef de village de Badalabougou.

« Abdoulaye Keita avait acquis la parcelle de dix hectares en 1990. L’espace faisait dix hectares. Mon père a eu son premier titre provisoire en 1992 avec le numéro 877. Puis, le vrai titre en 1996. Mon père avait réalisé un puits, un enclos et des bornes. Quand les gens ont commencé à l’occuper, j’ai demandé à plusieurs reprises à dialoguer avec eux mais ils n’avaient jamais voulu m’écouter. Alors que je dispose de tous les documents selon le code foncier. Nous sommes allés au tribunal à Kati, à Koulikoro et à Bamako. Toutes ces instances m’ont donné raison. Je suis resté sur ma position unique. Tout cela appartient désormais au passé. L’essentiel aujourd’hui est qu’on se retrouve dans un cadre de dialogue. Et le maire Alou Coulibaly est l’artisan de cette initiative… », a précisé Gaoussou Keita

Dans un langage conciliateur, le nouveau maire de la Commune VI, Alou Coulibaly a affirmé que la parcelle appartient aux héritiers de feu Abdoulaye Keita d’après ses investigations. Mais, il a tenu à rassurer les occupants illégaux que cela ne veut pas dire qu’ils seront chassés du site.

« Notre mandat est de vous protéger. Et chacun sera mis dans son droit. Mais, il n’y aura plus de jugement dans cette affaire. Parce que nous pensons que la justice sociale est l’arme la plus efficace », a indiqué le Maire Alou Coulibaly.

Modibo Dolo

Source: Tjikan

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct