Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’honorable Oumar Mariko «IBK est vraiment un Roi sans souci»

L’honorable Oumar Mariko était le dimanche 6 août l’invité de l’émission Politik d’Africable, la Chaine du Continent. Au cours de ce débat, l’honorable Mariko est revenu sur l’historique de la création de l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM) et n’a pas manqué de critiquer la gouvernance du régime actuel.

OUMAR MARIKO docteur politicien parti sadi

L’honorable Oumar Mariko, après avoir fait l’historique de son parcours de militant a expliqué les conditions de création de l’AEEM. Selon l’honorable, il y’avait la pléthore dans les salles de classe et d’autres difficultés qui empêchaient les élèves et étudiants d’étudier. Et d’ajouter « il n’y’avait pas la liberté d’expression et d’opinion ». C’est dans ce contexte que les élèves et étudiants ont commencé à résister. Selon l’honorable Mariko, l’AEEM a été créée le 27 octobre 1990 sous l’acropole de Badalabougou. Et c’est Me Hamidou Diabaté qui écrit le statut et règlement intérieur de l’AEEM, a-t-il précisé. De l’avis de l’honorable Mariko, l’AEEM a fait preuve à l’époque d’objectivité en ne s’alignant avec aucun mouvement politique. Sur le rôle de la destruction de l’école par les mouvements démocratiques, l’honorable Mariko dira que c’est l’ADEMA au pouvoir qui a détruit l’école malienne. Cette destruction, explique l’ancien leader estudiantin, cachait un enrichissement personnel. Sur la question de la décadence de l’armée, le Président du parti SADI a expliqué que la décadence de l’armée n’a pas commencé avec les mouvements démocratiques. Lequel ajoutera que le processus de dégénérescence de l’armée a commencé depuis sous Moussa Traoré. Sur la question de la révision Constitutionnelle, l’honorable Mariko dira que la vérité veut que le Président de la république SEM Ibrahim Boubacar Kéita retire son projet d’autant que le peuple n’est pas d’accord. Avant d’ajouter qu’IBK est vraiment un roi sans souci. Quant à la question de Kidal, le président du parti SADI dira que c’est un avant échec politique du pouvoir IBK.

Abdrahamane Sissoko

 

Source: lepays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct