Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Les Kayesiens exigent le retour du train voyageur : Le collectif « sauvons les rails » fait entendre sa voix

Affecté par l’absence du train voyageur, un collectif à Kayes appelé« sauvons les rails » s’est mobilisé pour la cause. En montrant l’importance que joue ce train voyageur dans la survie des populations et de l’économie de cette région, ce collectif n’entend plus croiser les bras.  Il s’est mobilisé pour attirer l’attention des plus hautes autorités afin de trouver une solution pour permettre  la mise en circulation du train voyageur. Son président, Issa Diawara, dans un entretien, fait le point sur le collectif et leur revendication.

transrail syndicats train rail chemin fer bamako

Selon M. Diawara, le collectif “sauvons les rails”  est un regroupement de plusieurs associations légales. Il dira que le collectif a effectué une petite tournée dans certaines localités riveraines des rails, à savoir Kayes, Mahina,Oualia, Toukoto… Il a indiqué que partout la délégation est passée, elle  a été accueillie à bras ouverts par les populations locales qui n’attendaient que cela. Selon lui, toutes les rencontres ont tourné autour d’un objectif principal : le retour du train voyageur. « Peu importe l’actionnaire malien, chinois, américain, Rwandais…, l’essentiel étant le retour du train voyageur pour le désenclavement des localités riveraines des rails et la marche en avant de la région de Kayes toute entière voire du Mali » a déclaré le président du collectif. Il a indiqué qu’aucune source de revenu n’est encore à la portée de ces populations riveraines des rails en ces temps difficiles. Selon lui, le trafic du train voyageur est, pour ces localités, un patrimoine, un mode de vie. M Diawara a rappelé que c’est le train voyageur qui a permis aux familles de soutenir des enfants tout au long de leurs cursus scolaires. Combien de cadres Maliens sont passés par là ? S’est-t-il  interrogé. Il dira que  l’absence de ce train voyageur dans ces localités jadis vivantes a fait de ces villages aujourd’hui des cimetières. Selon le président du collectif, leur regroupement  exige désormais de rencontrer le ministre des transports afin qu’il revienne avec des propositions solides et efficaces sous la main  pour alterner le trafic voyageur et le train marchandise. Il dira que tout observateur averti est en droit de se demander  pourquoi le train marchandise continue- son trafic Bamako-Dakar-Bamako et pas le train voyageur? Pour M. Diawara, le collectif souhaite donc que le train voyageur fasse  au moins deux voyages dans la semaine (Bamako-Kayes-Bamako). Il a déclaré qu’à défaut  de cette option, les populations locales dont le collectif “sauvons les rails” tous unis ont décidé d’interdire tout passage du train marchandise à compter du 30 avril 2017.

Fakara Faïnké

Source: Le Républicain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct