Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Les ex-putschistes et l’argent du contribuable : Avec 250 millions FCFA dans le sac, le père d’un ex-membre de l’ex-junte n’a pas pu avoir une résidence de son choix à l’ACI 2000

Ceux qui avaient pensé que les ex-putschistes étaient des patriotes honnêtes et sincères ont vite désenchanté au vu du comportement de certains d’entre eux et, surtout, de certains de leurs proches. En effet, après leur prise du pouvoir, le 22 mars 2012, les ex-putschistes ont reçu beaucoup d’argent de la part de représentants de l’Etat servant au niveau des services de l’assiette, des commerçants et hommes d’affaires soucieux de préserver leur propre sécurité, des chercheurs de place ou de juteux marchés auprès des princes du jour. La liste n’est pas exhaustive. Dans certains cas, des ex-putschistes se sont directement servis dans les caisses des services de l’Etat et auprès des personnalités sur la tête desquelles planait l’épée de Damoclès.general amadou haya sanogo kati capitaine amadou konare junte militaire

En plus d’espèces sonnantes et trébuchantes, les hommes du capitaine devenu général Sanogo se sont servis en voitures dans des parkings de vente de véhicules d’occasion et parfois dans les garages individuels voire dans la circulation. Les rares citoyens qui ont porté plainte pour qu’un tel ou un tel leur rétrocède qui un véhicule, qui une moto, qui une maison…n’ont pas eu gain de cause. Tel le cas de cet ancien conseiller à la Primature dont le véhicule 4×4 a été enlevé dans son garage devant tous ses proches. Malgré les multiples plaintes auprès de la hiérarchie militaire, il n’eut son véhicule qu’après des mois et dans un très mauvais état. C’est au moment de la chute du général Sanogo qu’il eut gain de cause…par miracle. C’est dire que même les gens proches de l’ex-junte ne se plaignaient pas.

 

S’agissant du père de cet ex-membre de l’ex-CNRDRE, il travaille dans un service public, non loin du centre-ville. Grâce à son fils, qui fut l’un des membres les plus influents de l’ex-junte, ce père avait en sa possession un véritable trésor de guerre presque intarissable.

 

C’est ainsi, au moment où l’on disait son rejeton à la recherche de villas à payer à la cité du Niger, le papa se promenait à l’ACI 2000 avec une sacoche remplie d’argent, à la recherche d’une résidence avec….une grosse piscine. Il s’est pour cela confié  dans le domaine de la recherche de maisons ou de terrains – qui ont passé plusieurs jours à  la recherche allait convenir au père de cet ex-membre de l’ex-CNRDRE. Sachant qu’il a dit à haute et intelligible voix détenir 250 millions FCFA pour avoir la maison de son rêve à l’ACI 2000, tous s’étaient alors mis à la tâche.

 

C’est au moment où il n’arrivait pas à faire le choix entre cinq villas avec piscine  présentées à lui qu’on est venu lui annoncer l’arrestation puis l’inculpation de son rejeton. Au grand dam des coxeurs qui avaient déjà fini avec le calcul du pourcentage qu’ils allaient empocher suite à l’achat d’une résidence qui vaut  250 millions FCFA.

 

Voilà comment se comportaient certains proches des ex-membres de l’ex-CNRDRE qui avaient eux-mêmes fait don de dizaines de véhicules appartenant….à l’Etat à des proches et à des sympathisants.

 

Mamadou FOFANA

SourceL’Indépendant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct