Le ministre de la Communication à Kayes : LA DELICATE MISSION DES MEDIAS

Après les régions de Sikasso, Ségou, Mopti et Koulikoro, le ministre de la Communication était à Kayes les 22 et 23 novembre. Au terme de cette visite, Bruno Maïga a constaté une grande « précarité » dans nombre de radios, heureusement compensée par l’engagement enthousiaste des animateurs des différentes stations. La visite des locaux de l’Office de Radio Télévision du Mali (ORTM) et l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP) a clôturé la première étape de cette visite dans la Cité des rails. Le gouverneur de région, le général Mahamadou Maïga, a salué une tournée qui survient, de son point de vue, à point nommé, au moment où le rôle des medias est indispensable pour tranquilliser les populations dans le pays profond.

Après la visite dans les locaux des différents organes de presse, Bruno Maïga a rencontré les hommes des medias, les représentants de la société civile et les leaders d’opinion sur la problématique de la communication en cette période de crise socio-politico-sécuritaire. Le ministre de la Communication a invité les journalistes au respect d’autrui et des textes qui régissent la profession. « La presse doit parler des faits et donner la bonne et juste information », a rappelé Bruno Maïga. En cette période de crise, il en a appelé au sens élevé de patriotisme de chacun, avant de rappeler aux hommes de médias la « délicatesse » de leur mission : « Oui à la liberté de presse ! Mais non à l’information qui détruit ! », a-t-il souligné.

Avec un franc-parler empreint de courtoisie, Bruno Maïga a apporté des réponses précises aux préoccupations des communicateurs de Kayes. S’agissant de leurs droits et devoirs, il a promis à la presse une série de formations très prochainement à Kayes sur la communication en temps de crise.

Le ministre de la Communication était accompagné par son conseiller technique Seydou Baba Traoré et un représentant de l’URTEL, Aliou Ndjim.

O. NIANE

AMAP-Kayes

Source :  L’Essor