Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le Désenclavement intérieur et extérieur du Pays: Le Rapport provisoire de la revue sectorielle 2015 au cœur des échanges

Identifier les principales entraves dans la mise en œuvre des programmes et projets et proposer les mesures appropriées en vue d’améliorer leurs performances et accroitre significativement leurs impacts sur les bénéficiaires, voici la quintessence de l’atelier de validation du rapport progressif de la revue sectorielle 2015, organisé le vendredi 13 mai dernier par le Ministère de l’équipement des transports et du désenclavement. L’ouverture des travaux était placée sous l’égide de M. Mamadou Hachim Koumaré, qui avait à ses cotés pour la circonstance, l’Honorable Yiri KEITA, président de la Commission Travaux Publics, Habitat et Transports de l’Assemblée, le Représentant du Maire de la Commune III.

Mamadou Hachim Koumaré Ministre Equipement transports désenclavement

L’objectif assigné à cette revue sectorielle annuelle est de faire le bilan  de l’état d’exécution de l’ensemble des projets et programmes de développement du Ministère de l’équipement des transports et du désenclavement ainsi que des perspectives pour les années à venir.

Le président de la commission des travaux publics,  l’Honorable Yiri KEITA, a rappelé que la revue sectorielle  est un outil indispensable de planification des actions dans le domaine  des transports, du désenclavement et de mesures des performances dans le dit secteur. Selon lui en associant l’Assemblée nationale à la validation du rapport provisoire de la revue sectorielle 2015, « vous nous donnez l’opportunité de partager avec vous les appréhensions et les préoccupations de nos populations dont les compréhensions et la collaboration est indispensable à la réalisation de vos différentes projets et programmes ».

En effet, durant la période sous revue, le Ministère en charge de l’équipement, des transports et du désenclavement a fait de grandes réalisations. Aux dires du Ministre Koumaré, son département a mis en œuvre 10 projets  pour un montant de 200 milliards de FCFA, réalisé 300 km de pistes rurales, et la création de «3523 emplois. En termes d’entretien routier, le Ministère a investi pour la première fois 35 milliards et s’attend à 68 milliards de FCFA pour 2016 et dont les travaux ont commencé bien avant la saison des pluies. Poursuit il, en ce qui concerne la construction routière, le ministère a introduit par tout ou le trafic est intense la notion de grave consacré en couche de base et ensuite un revêtement en BB de 7 cm. Nous allons ainsi améliorer la qualité de nos infrastructures et augmenter la durée de vie de nos routes, a martelé le Ministre.

Pour le secteur fluvial, le ministère a exploité les deux nouveaux  bateaux et est à la recherche de ressources afin d’assurer le dragage du fleuve Niger.

S’agissant du transport ferroviaire, le Ministre a souligné que ce secteur a connu un grand changement à travers l’application de la résiliation pour Fait de Prince la convention de concession de l’activité ferroviaire  sur l’axe Dakar-Bamako et la création d’un organe de gestion de la phase  devant aboutir à la mise en place du nouveau chemin de fer institutionnel.

L’année 2016 sera marquée par d’importantes réalisations notamment celles qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et réconciliation issue du processus d’Alger signée à Bamako et d’autres projets d’envergure, donnant ainsi un cachet tout particulier aux travaux du présent atelier.  Il a invité les participants à faire un examen judicieux des documents soumis.

Bissidi Simpara 

Source: Sirène

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct