Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le Canada veut renforcer son appui au Mali

Le gouvernement fédéral prévoit pousser plus loin l’implication du Canada au Mali en y envoyant jusqu’à 20 policiers pour aider l’Organisation des Nations unies (ONU) et l’Union européenne (UE) à former les forces de sécurité maliennes.

Cette initiative est la plus récente à être lancée par le Canada pour appuyer les efforts de maintien de la paix dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, où huit hélicoptères et 250 militaires canadiens sont en voie d’être déployés afin de participer aux évacuations médicales et de fournir du soutien aux Casques bleus de la mission onusienne.

Selon des représentants canadiens, Ottawa n’a pas encore déterminé à quel endroit les policiers canadiens seraient le plus utiles à l’ONU et à l’UE, qui ont déjà commencé la formation des forces maliennes, ni le niveau de risque que le Canada est prêt à accepter.

La préparation de ce projet se déroule alors que le premier hélicoptère canadien et un autre groupe de soldats doivent arriver cette semaine au Mali. Ils remplaceront un hélicoptère et un équipage allemands dès la semaine prochaine et commenceront à effectuer des missions à compter du 1er août.

L’implication militaire du Canada au Mali survient après des décennies de financement de l’aide au développement dans ce pays, et alors que des millions dollars seront investis au cours des prochaines années pour former l’armée et les forces antiterroristes au Mali et dans les pays voisins.

Le Mali est le théâtre d’un grave conflit provoqué par une rébellion et un coup d’État survenus en 2012, les djihadistes tirant profit des divisions au sein du pays et prenant pour cible les forces onusiennes et maliennes.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct