Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’armée marocaine se déploie à nouveau dans la zone sahraouie de Guergarat

Par Ramdane Yacine  L’armée d’occupation marocaine FAR a commencé depuis hier le déploiement d’unités militaires par voie aérienne et terrestre dans le sud du Sahara Occidental en présence des Casques bleus (Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara Occidental), rapporte l’Agence espagnole EFE citée par le journal elconfidentialsaharaui.com.

armee marocaine sahara Occidental avion helicoptere

Plusieurs blindés, chars et troupes continuent à former la ligne de défense qui a été établie à nouveau au poste frontalier entre la Mauritanie et le Sahara Occidental, Guergarat, ajoute la même source.

«Les premières unités aériennes marocaines sont arrivées dans cette région hier après-midi. Le contingent, avec une moyenne de plus de 300 personnes, est composé d’unités de commandement, de communications et de soutien logistique, d’une équipe de démineurs et d’une unité de soutien au déploiement de l’air», lit-on dans l’article.

«Ce qui se passe dans le sud du Sahara Occidental est de plus en plus préoccupant», note le média qui précise que depuis «hier soir (jeudi 14 septembre 2017), plusieurs unités militaires marocaines, des unités blindées et d’autres escadrons sont arrivés au sud du Sahara Occidental. En outre, plusieurs radars couvrent la région, y compris plusieurs avions pour le transport des troupes modèle Lockheed Hercules C-130». «Ce détachement militaire marocain avait également des experts dans des dispositifs sophistiqués de surveillance. Ils ont formé une ligne de défense», selon la même source. Ce n’est pas la première fois que l’armée d’occupation marocaine provoque les Sahraouis et les agents de l’ONU en poste dans cette région-tampon.

Pour rappel, le royaume s’est adonné à cette basse manœuvre en février dernier déjà. «Le Maroc a été jusqu’à tenter de modifier le statut du territoire par l’invasion de territoires sahraouis libérés en violation flagrante du cessez-le-feu dans la région de Guergarat et sur les frontières mauritaniennes, avec ce qu’une telle entreprise a impliqué en termes de provocation et d’intimidation», a dénoncé le président sahraoui, Brahim Ghali, le 14 février dernier, à l’occasion du 41e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).

Dans une lettre adressée récemment au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, le Front Polisario a informé l’ONU qu’«en date du 11 août 2016, les forces d’occupation marocaines ont procédé au Sahara Occidental, et à plusieurs reprises, à traverser le mur militaire marocain vers la zone de Guergarat, située dans le secteur de la Ire Région militaire sahraouie».

Notons que cette énième provocation marocaine n’est pas aussi sans rapport avec la décision récente prise par les autorités mauritaniennes de fermer le poste frontalier de Guergarat et de le remplacer par un nouveau poste entre les frontières maritano-algériennes, près de Tindouf, privant ainsi le Maroc d’un accès direct à la région subsaharienne et au continent noir via la Mauritanie.

R. Y.

Source: algeriepatriotique

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct