L’arbitre qui a exclu le Burkinabé Pitroipa s’excuse

L’arbitre de la demi-finale Burkina Faso-Ghana (1-1 a.p., 3-2 t.a.b.) de la CAN-2013 disputée mercredi a reconnu s’être « trompé » concernant le carton rouge adressé à l’attaquant burkinabè Jonathan Pitroipa, a annoncé vendredi le président de la CAF, Issa Hayatou.

« Tout le monde s’est rendu compte que cet arbitre n’a pas bien dirigé, a dit le dirigeant lors d’un petit déjeuner de presse. On m’a informé que l’arbitre a fait une lettre pour dire qu’il s’était trompé ».

« A partir de ce moment, le comité exécutif de la CAF va renvoyer cette affaire à la commission de discipline qui va se prononcer aujourd’hui (vendredi), a-t-il précisé. L’arbitre a dit qu’il s’était trompé, dans un rapport donné au secrétaire général (Hicham El Amrani, ndlr), il a reconnu qu’il s’est trompé ».

L’équipe du Burkina Faso avait fait appel de ce carton rouge infligé par le Tunisien Slim Jedidi à Pitroipa à la 117e minute, pour un second carton jaune consécutif à une simulation peu évidente dans la surface adverse.

Un carton rouge ne peut être annulé que par une décision de la commission de la CAF, et à condition que l’arbitre ait mentionné son erreur dans son rapport officiel, avait précisé M. El Amrani jeudi lors d’une conférence de presse.