Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lancement par le Premier ministre de la campagne de vaccination à Lafiabougou

En inoculant la première dose de vaccin ce mardi matin 7 mai 2019 à 10h25 précises à la petite Maïmouna Sangaré âgée de deux ans, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a officiellement lancé sur le terrain Chaba de Lafiabougou, la campagne de vaccination 2019 contre la rougeole.

 

Cette campagne qui va s’étaler sur une semaine, et concerne 3 660 799 enfants de 9 à 59 mois sur toute l’étendue du territoire et coûte 1 338 739 816 F CFA à l’Etat malien et ses partenaires techniques et financiers, notamment GAVI, l’OMS, l’UNICEF, USAID, la Banque Mondiale et toutes les ONG humanitaires. A terme, 95% de couverture vaccinale devraient être obtenus dans chaque district sanitaire.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, si un million d’enfants sont sauvés chaque année dans le monde grâce à la seule vaccination contre la rougeole, 800 000 nourrissons et jeunes enfants sont toujours emportés par ce fléau. Et avant l’ère de la vaccination, on estimait les cas imputables de décès dus à la rougeole à environ 130 millions par an.

Le Premier ministre a rappelé qu’au Mali, plusieurs flambées épidémiques de rougeole ont été enregistrées, dont la dernière significative au cours de laquelle plus de 8 009 cas ont été répertoriés dont 3 362 pour le seul district de Bamako, remonte à 1998. En 2018, selon les chiffres de l’INRSP, 447 cas de rougeole ont été notifiés dont 112 positifs.

Le Dr Boubou Cissé a appelé à la mobilisation de tous les acteurs impliqués dans la réussite de l’opération : « préserver la santé et la vie de nos enfants mérite de nous tous un engagement collectif, entier et sans faille, au-delà de nos divergences et individualités. J’invite les autorités régionales, locales, les leaders religieux, les chefs traditionnels, les enseignants pour une grande mobilisation de nos enfants afin d’assurer à eux une meilleure santé ».

Une deuxième dose du vaccin anti rougeoleux sera administrée au cours du Programme élargi de vaccination (PEV) de routine quelques mois après cette campagne ; l’objectif pour notre pays étant de parvenir à l’élimination de la rougeole d’ici 2020.

SourcePrimature

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct