Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

La tribu Kel-Antessar dit OUI au référendum constitutionnel

La Tribu Kel-Antessar était face aux hommes de médias hier dimanche 23 juillet 2017 à l’hôtel Salam de Bamako. L’objectif était de donner leur position sur la révision constitutionnelle. C’était sous l’égide du président Abdoul Magid Ag Mohamed, chef de tribu, accompagné par Abdallah Ag Hama, conseiller des affaires étrangères et en présence de nombreuses hautes personnalités.

abdoul madjid tribu kel antessar

La cérémonie a débuté par une lecture coranique suivie  d’une minute de silence.

Abdallah Ag Hama,  après ses mots de bienvenue et de remerciements, dira que la tribu Kel Antessar et ses alliées sont convaincues que pour que la paix et l’entente soient, il faut que l’opportunité qu’offre au Mali  et aux Maliens l’accord de paix et de la réconciliation issu du processus d’Alger soit saisie.

Pour lui, la révision constitutionnelle étant  au centre de disposition prévue par l’Accord, le référendum devra être consacré et cette révision est un passage obligé auquel la tribu et ses alliées souscrivent entièrement.

Une déclaration  a été lue par le chef de la tribu Abdoul Magid  Ag Mohamed par rapport à cette révision constitutionnelle dans laquelle le conseil général de Kel Antessar soutient le président de la République  IBK dans son projet présidentiel. Aussi, s’engage-t-il du côté du gouvernement pour apporter sa contribution au développement économique, social et culturel du Mali. Il se reconnait dans les institutions constitutionnelles. La révision constitutionnelle est une étape normale de la vie politique, démocratique. Le soutien de cette tribu à ce processus découle de son engagement républicain. A en croire les conférenciers, l’insécurité évoquée dans la mise en œuvre  de cette révision constitutionnelle est un facteur global dans le monde d’aujourd’hui.

Faut-il le rappeler que le risque zéro n’existe nulle part. A Kel Antessar, la conviction réside aussi dans la confiance du peuple malien lequel doit être consulté sur cette question.

Un appel  pressant a été lancé à  l’ensemble  de la classe politique afin de faire prévaloir le dialogue, le compromis  et la tolérance qui constituent les fondements de  notre culture de paix.

G. K.

 

La rédaction

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct