Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

La SOMAPEP et la SOMAGEP S.A fourniront désormais l’eau aux habitants et EDM sa l’électricité

C’est le jeudi 12 mars que la ministre Malick Alhousseini et sa délégation sont arrivés à Yélimané, un ancien bagne qui souffre de l’insuffisance des services publics de l’Etat en matière d’eau et d’électricité. Pour exprimé leur désarroi, les habitants de la ville ont accueilli le ministre avec les lampes à pétrole et des torches.

station pompage eau potable somagep

La ville de Yélimané et trois autres localités de la région de Kayes (Tambacara, Lakanguémou et Ambidédi) ont été électrifiées à partir de 2000. Le projet a consisté à la réalisation d’une centrale thermique diesel alimentant un réseau de distribution en basse tension de 7,5 km. Le tarif appliqué a connu des augmentations au regard des augmentations du prix du gasoil. Le tarif est passé de 200 FCFA/kWh à 240 F cfa/kWh puis à 290 FCFA/kWh avec une moyenne de 12 heures de service par jour. Les difficultés rencontrées ont conduit à l’arrêt de l’exploitation depuis le 15 mars 2015. Les groupes électrogènes sont tombés en panne et la trésorerie de l’opérateur n’a pas permis leur réparation. Le rapport mensuel d’exploitation de février 2015 de l’opérateur, présentait des arriérés d’impayés d’un montant de  10,15 millions de F cfa, du par les clients ordinaires.

Pour résoudre ces difficultés, la localité de Yélimané, le ministre à décidé du transfert de la localité à EDM-SA conformément aux orientations du programmes d’urgences sociales du président de la République.

En ce qui concerne l’approvisionnement en eau potable, le système d’adduction d’eau potable de la ville hérité de la période coloniale et a connu plusieurs réhabilitations engagées par l’Etat et des acteurs locaux avec l’appui de divers partenaires extérieurs et la diaspora. Le système fonctionne sur une source d’énergie mixte (groupe électrogène et panneaux solaires) et ravitaille une population estimée en 2016 à 6 872 habitants. Il était géré par l’Association des Usagers de l’Eau Potable (AUEP) de Yélimané et le suivi technique et financier est assuré par l’opérateur 2AEP basé à Kayes.

Actuellement, le système de l’AEP comprend : deux forages d’exploitation d’un débit cumulé de 47 m3/h, fournissant un volume journalier d’environ 300 m3, un château d’eau métallique de 30 m3 en mauvais état, un dispositif de traitement non fonctionnel, un réseau d’adduction et de distribution de 15 300 mètres linéaires environ dont une extension de 300 m réalisée en 2016 avec 176 branchements particuliers, 23 branchement administratifs et 28 bornes fontaines.

Les difficultés rencontrées ici ont pour nom, la faible capacité  du stockage, la vétusté du château d’eau, l’absence de flotteur au niveau du château, l’insuffisance de ressources financières pour connecter au réseau existant, un nouveau forage réalisé avec un débit air lift de  45 m3/h, et la non desserte en eau de certains quartiers.

Pour faire face aux difficultés et garantir la continuité du service public de l’eau potable, certaines actions vont être menées dans l’urgence. Ici aussi, le ministre a décidé que la SOMAPEP-SA et la SOMAGEP-SA prennent en main d’alimentation en eau potable de la ville.

CC/ministère Energie et Eau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct