Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

La Minusma ordonne la démission d’Etienne F Sissoko, l’homme refuse et propose d’être limogé avec notification !

Selon nos sources, sur exigence du Président Ibrahim Boubacar Kéita, après proposition  du Premier Ministre Boubèye Maiga, le Gouvernement du Mali exige que les autorités de la MINUSMA  récusent Monsieur Etienne Fakaba Sissoko comme consultant à la section élection de la Minusma dans les plus brefs délais.

Le gouvernement estime que le consultant de la représentation onusienne travaille contre le Président de la République et sa présence à la Minusma lui permettra de connaître les modalités du pouvoir et de contrôler le Processus électoral pour le compte des adversaires du régime.

 

Le Pouvoir menace la Minusma de l’écarter du processus électoral en cas de non satisfaction de leur doléance. Enfin les autorités de la Minusma affirment que le rôle d’un consultant ne lui permet pas de s’ingérer dans le processus électoral, néanmoins les responsables onusiens ont informé New-York pour dispositions utiles.

Nous savons également par nos sources au sommet de l’Etat qu’il y a une médiation silencieuse en cours : « Etienne Fakaba Sissoko a refusé de démissionné sous les consignes de la Minusma qui souhaite que les choses se fassent à l’amiable. Leur consultant leur a offert la possibilité de le renvoyer avec notifications des raisons de ruptures son contrat. C’est inquiétant lorsqu’une opération censée stabiliser le pays puisse se comporter de la sorte» nous rapporte notre source.

Nous sommes à mesure d’affirmer que plusieurs agents, au compte de la Minusma servent aux heures de travail, avec une forme d’espionnage, les intérêts du pouvoir en place. L’injustice ne saurait prospérer. Si Etienne Fakaba Sissoko, après avoir démissionné de son poste de conseiller économique à la présidence, continue d’être harcelé, les responsables de la Minusma, dont une section est réservée aux droits de l’homme, doivent taper du poing sur la table et mettre les inconscients commanditaires à leur place.

Figure emblématique de la plateforme Antè Abanna, le Dr Etienne Fakaba Sissoko a reçu plusieurs menaces sous le silence assourdissant de nos amis de la Minusma. La Minusma est-elle aux ordres du pouvoir malien, ne prend-elle pas en compte les aspirations des autres maliens qui souffrent et qui meurent du fait de la gestion chaotique ? Cette affaire est révélatrice de la complicité d’une mission dont les maliens continuent à dénoncer les agissements artificiels et mafieux.

Affaire à suivre

La rédaction

Source: figaromali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct