Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

KAGAME EN CAMPAGNE A GICUMBI : « Là où tout a commencé »

Le mardi dernier, le président Paul Kagamé était a Mulinbi dans la province de Gicumbi, au nord du pays et à la frontière avec l’Ouganda. Là où tout a commencé.

paul kagame president rwanda

Pour rallier Gicumbi.et Mulinbi à partir de Kigali, il ne fait pas plus d’une heure de trajet. Le Rwanda est un très petit pays. Le pays n’ a pas usurpé non plus son nom de pays des milles collines. En effet, le trajet s’effectue entre monts et vallons, cratères et plaines ; le tout dans un froid glacial pour un Sahélien.

Mulindi est à la frontière de l’Ouganda. C’est de là que sont parties les Forces patriotiques rwandaises pour conquérir le pays et mettre fin au génocide en 1994.

Sur place une foule nombreuse, mais tellement disciplinée. La candidature de Kagamé est portée par une coalition de 8 partis politiques.

Sur place chaque militant porte les couleurs de son parti, mais tous crient « tora Kagame  » (votez Kagamé) ou « kagame wa zise » (Kagame est capable) en kinianrwanda, la langue parlée par les trois composantes du pays, les hutus les Tutsis et les pygmées (les toas).

Sur place, l’animation bat son plein. Les militants rivalisent sur l’estrade.

11h. La foule entre littéralement en transe. Kagamé vient d’arriver au milieu d’un dispositif sécuritaire léger, mais visible. De teint clair, les cheveux grisonnants, les traits tirés par le poids des responsabilités. et certainement aussi la fatigue de la campagne, la démarche altière, frêle et l’air presque fragile, Kagamé avance.

En ce moment, on a peine à imaginer que c’est ce chétif qui charrie tant d’espoir de tout un peuple.

Le protocole est cadré à la seconde près. Il salue de la main la foule en liesse, monte dans une jeep et fait le tour pour saluer tout le monde et vient s’installer. En ce moment, les artistes rivalisent sur la scène. La foule est électrisée.

C’est le vice-président du FPR qui prend la parole en premier. Il dit que Mulindi a été la première ville conquise par le FPR. Il ajoute que la résidence de Kagamé dans le village sera transformée en musée. « Kagamé est un modèle de leader en Afrique et dans le monde. C’est pour cela que l’Union Africaine a décidé de lui confier sa présidence pour 2018 ».

Son discours est ponctué de slogans et de pas de danses. A sa suite, monte sur l’estrade le député de Gicumbi.  « Kagamé nous a donné du lait », dit-il sous les ovations. Mon voisin m’explique que dans la culture du pays, le lait est le bien le plus précieux et le meilleur cadeau que l’on puisse offrir…

Ensuite, l’honorable énumère les réalisations pour sa contrée. « Quand le FPR arrivait, il y avait trois écoles. Maintenant, il y en a 70. Il n’y avait aucune route. Maintenant, il y a le goudron. Il y avait juste une lampe au-dessus d’une usine. Maintenant, il y  a l’éclairage partout. Mieux, grâce a Kagamé,  80 000 réfugiés sont rentrés du Congo pour revenir s’installer dans leurs collines ».

Quand à son tour Kagamé se lève pour prendre la parole,  c’est un silence de cathédrale. Tous les trois orateurs ont fait leur discours en Kinianrandais, la langue locale, parlée et enseignée a l’école à côté de l’anglais et du français que beaucoup comprennent sans pouvoir parler.

Kagamé saluera le rôle de Mulindi dans la lutte contre le génocide.  Il dira.que le FPR a contribué au changement des mentalités. « Le Rwanda sera construit par les Rwandais. N’écoutez pas ceux qui nous critiquent. Nous ne voulons pas de cette démocratie qui paupérise, qui n’amène pas le bien-être pour tout le monde« , dira t il. « Notre guerre a été menée. Nos morts n’ont pas versé leur sang pour que d’autres viennent nous dicter notre conduite ».

Alexis Kalambry

(Envoyé spécial )

 

Source: lesechos

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct