Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Kabako : Histoire : … d’un fou

Ladji est un malade mental qui s’est   enfuit du pavillon de psychiatrie de l’hôpital  du  Point G depuis quelques années. Il  était très connu des habitants du village du Point G et de Koulouba pour son calme, sa coopération pacifique et surtout pour son pitoyable comportement.

En effet, lorsqu’ici on lui offrait à manger dans un plat, Ladji déverse le contenu sur une pierre et remettait la tasse plutôt que de manger dans le récipient. Cela,  afin selon le malheureux, de ne pas le salir. Il se régalait ainsi sur sa petite pierre et buvait de l’eau dans son pot personnel…Comme s’il voulait épargner quelque chose aux gens ‘’normaux’’.

Mais voilà : depuis quelque temps, Ladji a adopté un nouveau comportement qui lui a fait perdre la sympathie de son entourage et, pire, lui coûte très souvent des coups de bâtons et de gourdins.

Et, pour son malheur, il faussé compagnie aux gens  de la colline qui le connaissaient et l’appréciaient, pour s’installer à Lassa.

Là, Ladji s’est trouvé une dangereuse ‘’activité’’ qui consiste à entrer par escalade dans des concessions familiales, pour ensuite marcher sur tout ce qui se trouve sur son passage avant de prendre la fuite.

Ce jeu de mauvais goût lui coûte très souvent d’implacables bastonnades. Il arrive même que le pauvre homme, après avoir sérieusement été roué de coups soit conduit dans des commissariats où il est de nouveau malmené.

C’est pourquoi, le malade est toujours couvert de plaies.

Malgré les punitions à lui régulièrement  infligées, Ladji n’a pu renoncer à son jeu inutile et dangereux. Et ce 08 février, il a encore récidivé. Cette fois, il avait choisi comme ‘’cible’’, une petite mosquée du quartier.

Comme d’habitude, il escalada le mur de la mosquée et se retrouva nez à nez avec l’Imam en pleine ‘’séance’’ de prière. Lorsque ce dernier releva la tête et  rencontra le regard ‘’  du furieux  et méchant’’  fou,  il a été paralysé de peur et resta cloué sur place. L’assistance ne comprenait rien en l’attitude du marabout qui ne se relevait, plus ne faisait aucun geste et ne récitait plus les sourates.

Ce fut seulement lorsque le ‘’fou’’ fonça sur l’Imam,  que celui-ci l’esquiva de justesse et pris ses jambes à son cou pour disparaître par l’une des nombreuses portes d’entrée de la petite mosquée. Après, Ladji (le fou) escalada le mur et  se  lança à sa poursuite.

Les  fidèles de la tranquille mosquée, ont mis du temps  avant de réaliser ce qui se passait. La  prière a été ainsi interrompue et c’est la chasse à l’homme qui commença.

Sacrilège ! Rapidement, le malheureux a été rattrapé et, encore une fois, sérieusement tabassé avant que l’on ne se rende compte de son état mental.

Quant à  l’Imam, quelques fidèles lui apporteront plus tard sa chéchia et sa paire de babouches oubliées.

Pour sa part, Ladji a disparu du quartier.

Il se trouverait de nouveau au lieu qu’il n’aurait jamais dû quitter : le centre psychiatrique du Point G.

Boubacar Sankaré

Source: Le 26 MARS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct