Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Kabako | Dubaï : motos volantes et “Batpod” pour les policiers

La ville-Etat des Emirats arabes unis a présenté plusieurs véhicules futuristes lors de son salon Gitex. Deux d’entre eux sont prévus pour la police de l’émirat.

Batpod motos volantes

Dubaï poursuit son objectif de devenir la ville la plus «smart» du monde. Lors du salon Gitex, qui s’est ouvert dimanche dans la cité-Etat, plusieurs innovations ente Batman et Robocop ont été présentées. Huda Hussein, femme officier de la police, a fait une démonstration en souriant aux caméras autour d’une moto de fabrication japonaise qui ressemble à l’engin du film Batman (“la Batpod”). «La moto est équipée de huit caméras qui détectent toutes sortes d’infractions au code de la route. Elle est conduite par un agent, mais on travaille à la rendre autonome et à la mettre en service en 2020», a expliqué la femme officier à l’AFP.

Un autre engin futuriste a fait sensation au Gitex. Il ressemble à une moto sans moteur, dotée de rotors lui permettant de voler. De fabrication russe, l’engin, qui peut voler à cinq mètres d’altitude pendant 25 minutes, fait encore l’objet de tests et la police n’est pas encore certaine de sa future utilisation. «On n’a pas encore décidé, mais on pourrait recourir à l’engin pour atteindre des endroits difficiles d’accès, comme les bouchons sur les routes», a indiqué un autre officier de la police, Ali Ahmed Mohamed. Dans l’émirat, les autorités sont d’ores et déjà équipées de supercars et une flotte de robots devrait entrer en service prochainement.

Volocopter, le futur taxi-volant de Dubaï

Mais la vedette incontestée du salon est le projet de taxi-volant promis pour dans cinq ans si, d’ici là, des questions d’infrastructure et de règlementation sont réglées. Un premier test de l’engin a été réalisé avec succès le 25 septembre, mais l’Autorité du transport de Dubaï (RTA) devra trouver des réponses avec l’Aviation civile pour l’exploiter commercialement. Il faudra aussi des aménagements à terre pour le faire voler d’un point à un autre de la ville, adapter les moteurs au climat extrêmement chaud du Golfe et résoudre des questions de sécurité.

«Le projet prendra cinq ans et on travaillera avec des partenaires stratégiques pour mettre au point le cadre légal et les infrastructures afin de le faire fonctionner», a déclaré à l’AFP Khaled Abderrahmane al-Awadi, l’un des responsables de la RTA. «Le taxi-volant est la star de nos innovations et je suis sûr qu’il verra le jour», a-t-il assuré.

L’engin, doté de 18 moteurs électriques, a été développé par la firme allemande Volocopter et il trône au centre du salon Gitex, dont il est effectivement l’attraction principale. Il dispose d’une autonomie de vol de 30 minutes et peut transporter deux passagers, tout en étant dirigé à l’aide d’une application sur smartphone. Le taxi, qui coûte entre 200 000 à 250 000 euros pièce, est doté d’un système qui lui permet d’atterrir en douceur, a expliqué le responsable de la RTA en réponse aux appréhensions de futurs clients. En février dernier, l’émirat avait annoncé avoir mené un partenariat avec la compagnie chinoise Ehang, afin de faire voler des taxis cet été. Il semblerait que celui-ci ait été écourté plus tôt que prévu au vu de la présentation du Volocopter. Dubaï n’a pas expliqué la cause de cette décision brutale.

 

SourceParis Match

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct