Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Journée mondiale des zones humides : éduquer et sensibiliser le grand public à la préservation des milieux aquatiques

La JMZH, c’est l’occasion pour tout un chacun de comprendre, de découvrir, de s’informer sur les rôles, l’importance et la diversité des milieux humides.

 Journée mondiale zones humides

À l’instar de la communauté internationale, notre pays a célébré la semaine dernière, la journée mondiale des zones humides (JMZH). Pour cette année, le thème retenu est « zones humides et réduction des risques de catastrophes ». Au plan national, l’édition 2017 a été célébrée sous le thème : « Forêt inondable comme facteur de réduction des risques de catastrophes pour des populations plus résilientes ».

Ainsi, pour cette énième édition, Wetlands international en partenariat avec la Croix Rouge et CARE international, a organisé une rencontre avec les hommes de medias au zoo national.

En effet, chaque année, le 2 février, la journée mondiale des zones humides commémore la signature de la convention sur les zones humides adoptée le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar.

Des organismes gouvernementaux, des Organisations non gouvernementales et des groupes de citoyens à tous les niveaux de la société profitent de l’occasion pour lancer des actions de sensibilisation du public aux valeurs et aux avantages des zones humides en général, et de la Convention de Ramsar en particulier.

Selon les initiateurs de cette rencontre, l’objectif était d’informer et de sensibiliser les décideurs nationaux, internationaux, mais aussi les journalistes sur les  zones humides et leur lien avec la réduction des risques et catastrophes. Par ailleurs, ils ont invité  les décideurs à appréhender les richesses et l’utilité de ces milieux entre terre et eaux.

Rappelons que le Mali avec l’appui de ses partenaires comme l’UICN (Union Internationale pour la conservation de la nature), a pu inscrire 4 sites Ramsar couvrant plus de 4 millions d’hectares. Il s’agit du Delta intérieur du Niger, la plaine de Séri (région de Mopti), le lac Magui (région de Kayes) et le lac Wégna (région de Koulikoro).

A.T.Dansoko

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct