Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Journée de l’Industrialisation de l’Afrique : la commission d’organisation à pied d’œuvre

En prélude à la Journée de l’industrialisation de l’Afrique (JIA) prévue du 1er au 3 décembre 2017 au parc de expositions de Bamako, le ministère du Développement industriel en collaboration avec l’Organisation patronale des industriels (OPI), a organisé le jeudi 2 novembre 2017 au ministère du Développement industriel une conférence de presse. Objectif, présenter le programme des activités de la journée. La conférence était animée par le ministre Mohamed Ali Ag Ibrahim, accompagné par Cyril Achcar, président de l’OPI et Boubacar Tandia, président de la commission d’organisation, en présence de nombreuses hautes personnalités.

 mohamed ag ibrahim ministre developpement Journee industrialisation afrique jia Boubacar Tandja Cyril Achkar opi

Après un historique sur la journée internationale de l’Industrialisation qui a été instituée par l’ONU depuis novembre 1989, le ministre du Développement industriel, Mohamed Ali Ibrahim, dira que la journée de l’industrialisation de l’Afrique est une journée de plaidoyer et  cela découle de la vision présidentielle dont l’objectif est le développement de l’industrie au Mali. Le ministre d’ajouter que les rapports avec les OPI sont excellents. La journée aura comme thème «L’écosystème de l’industrie». Il s’agira de parler de tout ce qui a un lien avec l’industrie. Les organisateurs veulent aller plus vite.

«L’objectif de cette journée de l’industrialisation de l’Afrique, selon Boubacar Tandia, président de la commission d’organisation, est de sensibiliser les grands industriels et financiers du monde afin qu’ils accompagnent l’industrialisation du contient. On ne peut pas parler de développement sans industrie, car les plus riches du monde sont les plus industrialisés ! ». Enfin, au cours des trois jours, trois panels seront faits par les acteurs de l’Industrie conviés. Le premier panel portera dès le vendredi 1 décembre sur le plaidoyer. Le second panel prévu pour le lendemain portera sur le thème ‘’L’écosystème  de l’industrie’’. Le troisième panel portera sur l’ouverture de la porte  au grand public.

Pour M. Tandia,  cette journée de l’industrialisation est une opportunité pour les industriels maliens.  «C’est l’espace idéal de plaidoyer  pour les  industriels maliens et les investisseurs en vue de découvrir les produits  Made in Mali ». Des expositions, des ventes  de produits fabriqués au Mali, sont au programme.

Ainsi, du 1 au 3 décembre prochain, des industriels de divers horizons se retrouveront pour célébrer cette journée à Bamako. « Pour importer 1000 tonnes de sucre, il faut deux personnes, mais pour produire 1000 tonnes de sucre, il faut 100 personnes», a rappelé Cyril Achcar lequel a fait un bref tour d’horizon de l’industrie au Mali, tout en rappelant les bienfaits de l’Industrialisation pour un pays. Le président de l’Organisation patronale des industriels du Mali a  rappelé que chaque année, la journée internationale des industriels est célébrée par l’OPI en collaboration avec le ministère de l’Industrie et du Commerce et avec l’appui des plus hautes autorités.

Selon lui, on doit se focaliser sur l’industrie car le prix d’un immeuble est le prix d’une usine. Il a incité  les gens à s’intéresser au secteur industriel. La particularité de cette année est que ladite journée sera parrainée par le chef de l’Etat. Pour ce faire, plus de 100 exposants maliens brilleront de leur présence.

Gaoussou Kanté

 

La rédaction 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct