Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Journée de bénédiction du MUM: la foi musulmane au service du Mali

Le palais des sports de Bamako à ACI2000 a abrité, dimanche dernier, une journée de prière et de bénédiction pour le Mali.

palais sports bamako aci

Organisée par le Mouvement pour l’union des Maliens du Cheikh Harouna SANKARE, cette journée a enregistré la présence des délégations venues du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. L’imam Cheikh Tidiane CISSE titulaire de l’imamat de la Grande mosquée de Médina Baye, au Sénégal était l’invité spécial de cette journée. L’objectif était de conjurer les démons de la division dans notre pays afin de parvenir à la réconciliation des cœurs et des esprits entre tous les frères maliens.

Ce dimanche, au Palais des ports, devenu pour la circonstance, un véritable temple de la foi en Dieu, en son prophète et en l’islam, on notait présence de l’ancien président du Mali, le général Moussa TRAORE ; du ministre de l’Aménagement du territoire et de la population, Sambel Bana DIALLO ; de l’ambassadeur du Sénégal au Mali, Assane N’DOYE ; du président de communauté sénégalaise au Mali ; Sally SAMB, de l’honorable Abdoul Galil Mansour HAIDARA, député élu à Ségou ; du grand imam de Bamako Koké KALLE, du maire de la commune IV, Adama BERETE, etc.
Comme à l’accoutumée, les travaux de cette journée ont commencé par une lecture de Coran. À l’entame de ses propos, le président du Mouvement pour l’union des Maliens, Cheikh Harouna SANKARE, a rendu grâce à Allah (Le Tout Puissant) avant de louer le Prophète Mohammad (PSL).
De même, il a rendu un vibrant hommage à son éminence, Cheikh Tidiane Alioune CISSE, grand Imam de Médina Baye de Kaolack, illustre hôte de cette journée.
Selon lui, notre pays est honoré par la visite de l’une des étoiles brillantes et source intarissable de la tariqa Tidianiya, le grand Imam de la Zawiya de Kaolack, Cheikh Tidiane Alioune CISSE, petit-fils de Cheikh Al Islam Al Hadj Ibrahim NIASS.
Pour souhaiter la bienvenue à l’illustre invité, il a fait du sien une citation du Prophète qui a annoncé à ses disciples dans un hadith que : « Quiconque se déplace pour rendre visite à des frères en islam Allah lui accorde une place dans le paradis ».
De même, a-t-il fait savoir, « les Arabes disent que l’enfant est le secret de son père ». C’est pourquoi l’imam SANKARE dira que nous sommes en compagnie d’El Hadj Ibrahim NIASS, en personne, à travers son petit-fils.
Selon lui, depuis que ce mauvais vent souffle sur notre pays, de nombreuses prières et bénédictions ont étés faites çà et là. À celles-ci, il est apparu opportun, selon lui, d’associer celles des érudits d’autres contrées, des maîtres, des frères et amis saints de corps et d’esprit pour implorer le Grand Dieu afin qu’il puisse nous écouter et nous accorder sa grâce, sa protection et ses immenses faveurs.
Pour ce faire, le Mouvement pour l’union des Maliens a fait appel à la sainteté et à la piété du grand Imam Cheikh Tidiane Alioune CISSE, a-t-il expliqué.
« Nous voici donc réunis ici dans nos diversités pour faire des prières pour notre cher pays aujourd’hui, je suis convaincu qu’à travers cette sainte assemblée, le Mali se mettra debout et pour toujours », a dit l’imam SANKARE.
Avant de terminer, il a remercié les plus hautes autorités du pays, singulièrement le président de la république, Ibrahim Boubacar KEITA, leur forte implication dans la réussite de ces journées de bénédictions.
De son côté, l’ambassadeur du Sénégal au Mali, Assane N’DOYE, a souligné qu’à travers l’organisation, de cette rencontre, les religieux ont réussi ce que les politiques ont toujours tenté, jusque-là, sans succès, à savoir ; l’intégration des peuples de la sous-région.
Dans son message, le Cheikh Tidiane Aliou CISSE, rendu grâce à Allah et son Prophète (PSL) avant de saluer les autorités de nos deux pays (Mali, Sénégal).
Il a invité les participants à cette journée à formuler des vœux pour les deux présidents (IBK et Macki SALL).
Selon lui, il n’y a qu’un seul islam sur terre. « Nous sommes tous des frères et des sœurs », a-t-il dit.
Pour conjurer les démons de la division et de la haine au Mali, il a invité les participants à réciter la Sourate Ikhlas (7 fois) et la sourate Ayatoul-kourssiyou (3 fois), avant de clôturer par une fatwa dont il a, lui seul, le secret.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Soutrce: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct