Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Jeunesse ivoiro-malienne : Main dans la main

Le siège du bureau national du Conseil National de la Jeunesse du Mali, sis à Badalabougou, a servi de cadre vendredi, à la signature d’une convention entre la jeunesse ivoirienne et malienne. Cette signature de convention entre les jeunes Maliens et ivoiriens, dans le cadre de la célébration des vacances citoyennes, l’édition 2017, célébrée chaque année, il ya de cela, huit ans.

amadou koita ministre jeunesse yelen coura

La cérémonie était placée sous la présidence de monsieur Dramane Sidibé, représentant du ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, directeur national adjoint de la jeunesse. C’était en présence des présidents de la jeunesse Malienne par intérim, Souleymane Satigui Sidibé et ivoirienne, Edima N’Guessan Emmanuel et de nombreux jeunes ivoiriens et maliens.

Après avoir séjournée à Kita, dans le cadre du lancement des travaux des vacances citoyennes, présidé par Mme Kéita Aminata Maïga, Première Dame du Mali, la jeunesse ivoirienne, prenant part à ces travaux pour la première fois au Mali, a saisi cette occasion, qui lui est offerte, pour signer une convention avec  ses pairs du Mali. Si le conseil national de la jeunesse du Mali, a été créé, il y a de cela dix sept ans, aujourd’hui, son partenaire ivoirien, n’a que sept mois d’existence. C’est pourquoi, les deux parties se sont engagées, à renforcer leur lien d’amitié et de fraternité, à travers plusieurs domaines de la vie, notamment, des échanges d’expériences de citoyenneté et diplomatiques. Dans son mot de bienvenue, le président par intérim du Conseil national de la jeunesse du Mali, Souleymane Satigui Sidibé, a fait savoir que les deux pays, sont des nations sœurs et partagent plusieurs aspects géopolitiques. Selon lui, l’union entre ces deux jeunesses  permettra aux dirigeants maliens et ivoiriens de se renforcer les capacités, de lutter contre certains maux et défis auquels les deux pays sont confrontés. Il s’agit dit-il, de la lutte contre le terrorisme, le banditisme juvénile, le manque d’emploi. Et d’ajouter aussi, que la formation, la promotion de l’emploi pour les jeunes, ainsi que la promotion de la diplomatie, seront également au rendez-vous de ce partenariat sud-sud. Souleymane Satigui a profité de cette opportunité pour remercier les autorités du Mali, à travers le ministère de la Jeunesse et de la Construction citoyenne. Selon lui, le département de la jeunesse a toujours répondu présent au rendez-vous de la jeunesse malienne. De son côté, Edima N’Guessan Emmanuel a également remercié la jeunesse malienne. pour l’accueil qui lui a été réservé. A l’en croire, la jeunesse ivoirienne, est venue s’imprégner de la situation organisationnelle de la jeunesse malienne, afin de pouvoir bien structurer son organisation, créée il moins d’une année. Selon lui, la jeunesse malienne est un exemple dans la sous région à suivre, c’est pourquoi, le choix de coopération a été porté elle. Pour terminer, il a rassuré que des comités de travail et d’échanges seront bientôt installés par les parties, pour accélérer le cadre partenarial. Et, d’ajouter que les autorités ivoiriennes sont engagées et déterminées, pour aider la jeunesse ivoirienne à s’organiser et accompagner les autorités. Auparavant, le représentant du ministère de la jeunesse et de la construction citoyenne, le directeur national adjoint de la jeunesse du Mali, monsieur Dramane Sidibé avait apporté aux jeunes ivoiriens, les salutations des autorités maliennes. Il a aussi, évoqué le rôle que les jeunes maliens aux côtés, des autorités. A la fin de la cérémonie, les jeunes ont signé la convention et clôturer la séance par une photo de famille.

Souleymane Traoré

 

Source: Aube d’Afrique

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct