Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Iyad Ag Ghaly affaibli, abandonné par Amadou Koufa !

On savait Iyad Ag Ghaly est malade et affaibli, acculé comme un rat dans une maison. Depuis des mois, le piège se referme sur le vieil Emir, qui est traqué par nos services secrets, observés par les satellites et ciblé par les hélicoptères. Il a survécu tout ce temps là parce qu’il disposait de sbires fidèles, au cœur tout aussi noir que lui. Mais, même ses alliés commencent à le laisser tomber.

iyad ag ghali terroriste djihadiste islamiste ancar dine mujao rebelle touareg mnla

Amadou Kouffa, la marionnette peul du Boucher d’Aguelock, semblait un chien fidèle pour son maître blanc. Depuis deux ans, ses bandes de terroristes sillonnent le Macina, tuent nos soldats, assassinent les chefs et les imams, et forcent les jeunes peuls et songhaïs à les rejoindre.

On dit même que son « Front de Libération du Macina » est devenu le groupe terroriste le plus important du Mali, avant AQMI et Ansar Dine du vieil Emir, quand bien même celui-ci reste le chef de Kouffa… Mais entre les deux amis, entre le maître et son serviteur, rien ne va plus. Alors que les Français chassaient les terroristesd’Ansar Dine au Nord la semaine dernière, Iyad avait demandé à Kouffa de lui envoyer des hommes pour faire face aux attaques, les troupes du vieil Emir se réduisant à vue d’œil.

Mais, il semble que Kouffa ait refusé d’aider Iyad Ag Ghaly, et n’aurait même pas daigné recevoir l’émissaire du vieil Emir, qui a du encore une fois se cacher avec ses quelques hommes pour échapper à la colère des français. Ce coup d’éclat montre bien la désunion des terroristes, Amadou Kouffa préférant mener son petit djihad dans son coin, sans plus obéir au maître blanc qui l’a aidé ! Les terroristes du Macina ne sont pas en reste, en disant aux populations du Centre qu’elles ne doivent « plus obéir aux maîtres de Bamako et aux blancs du désert ».

Si même Amadou Kouffa a lâché le vieil Emir, celui-ci semble bien affaibli et isolé. Peut être que celui-ci ne sera bientôt plus apte à commander les terroristes du Nord et du Centre, et sera sans doute tué ou dépassé par plus fort lui. Ou alors, finira-t-il comme les vieux mendiants des villes qui racontent leurs guerres : pathétique et seul.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct