Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

INDUSTRIE : Imafer s’ouvre au ministre Mohamed Aly

En visite vendredi dernier à Industrie malienne de fer (Imafer) dans la Commune rurale de Tiénfala (Koulikoro), le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, a apprécié l’investissement fait par la société pour le respect de notre écosystème, un élément non moins important, dit-il, pour un développement industriel inclusif.

Mohamed Aly Ag Ibrahim ministre developpement industriel

Le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim est allé à la rencontre des industriels évoluant dans le secteur du fer. C’est l’Industrie malienne de fer (Imafer) qui a eu l’insigne honneur de recevoir la délégation ministérielle. L’usine est située à Fougadougou, dans la Commune de Tiénfala (Koulikoro). Elle évolue dans la production de fer à béton.

L’Imafer, à l’instar des autres unités industrielles visitées précédemment par le ministre, partage les  difficultés liées à l’électricité.   « La clientèle est là. Nous avons une production journalière de 50 à 60 tonnes par jour. Nous sommes confrontés à des problèmes d’approvisionnement, faute d’avoir l’intensité d’électricité nécessaire, pour satisfaire les clients », a indiqué le directeur de production générale de l’usine.  A cette liste, s’ajoute selon le directeur général adjoint, Bassem Reda un problème d’exportation de la matière première, de la ferraille en dehors du Mali. L’entreprise est en avant quant au respect des caractéristiques mécaniques et chimiques du fer, selon le DGA. En la matière, dit-il, l’usine a fait un pas pour changer l’image négative collée aux productions locales à l’extérieur « Nous sommes capables de concurrencer la production du fer en béton européen »

Le ministre du Développement industriel a apprécié l’investissement fait par l’Imafer pour le respect de notre écosystème « Nos unités industrielles doivent produire et en même temps respecter les règles de l’environnement ».

Il a appelé la société à s’inscrire dans la voie qu’elle s’est tracée, «  l’extraction du minerai du sol, c’est ce qui fera beaucoup d’emplois. C’est une activité pertinente qui peut améliorer des conditions de vie ».  Le projet est entrain d’être étudié, répond M. Bassem Reda, avant d’exprimer son satisfecit « de voir qu’un département s’intéresse à ce domaine, à son développement et à l’amélioration des conditions de production ».

« L’implantation de l’Imafer dans la Commune de Tiénfala, a permis de donner de l’emploi aux jeunes », a dit le premier adjoint au maire de Tienfala, Sécouba Coulibaly. Cependant, les autorités communales attendent de l’Imafer plus de contribution au développement de leur localité ce, à travers le payement des redevances et des taxes.

Plus de 200 employés travaillent à l’usine et plus de 150 journaliers dont la grande majorité sont des Maliens.

Kadiatou Mouyi Doumbia

 

Source: lesechos

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct