Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ibrahim Boubacar Keïta à Koulogon : «Ce crime ne restera pas impuni»

«Le président s’est rendu tôt ce matin dans le village de Koulogon pour consoler les populations et présenter les condoléances de la nation aux familles des victimes. Le président était avec deux députés de Bankass ; ils étaient dans un hélico de l’armée malienne» a déclaré à l’AFP le député Djibril Diarra de la région de Mopti.

«Nous avons senti un accroissement du nombre des militaires dans le village et alentours vers 10h 45 minutes. Le chef du détachement est venu me dire que le président arrive dans 15 minutes. On nous avait rien dit, néanmoins j’ai avisé les autres. À peine j’ai terminé mes mots, l’hélicoptère a atterri dans le village, soulevant une grande poussière» nous confie Souleymane Diallo, notable et porte-parole des habitants de Koulogon.

Dans la délégation d’IBK, il y a des députés de la région de Mopti, certains responsables administratifs et politiques et quelques conseillers du président, sans oublier certains responsables militaires.

«Dès son arrivée et les salutations, le président a visité le cimetière pour se recueillir sur les tombes des victimes ; il a donné une enveloppe et des vivres pour les habitants. Il nous a donné l’assurance que les assaillants seront recherchés et punis conformément à la loi» ajoute Souleymane Diallo, porte-parole des habitants de Koulogon.

«Nous sommes venus vous voir et vous dire que l’Etat malien est à vos côtés, présenter les condoléances de la nation et vous rassurez que ce crime ne restera pas impuni. Je vous promets que nous allons tout faire pour chercher et punir ceux qui ont commis ce forfait. Nous sommes à vos côtés et nous serons à vos côtés» a déclaré IBK devant les populations de Koulogon.

Très inquiets et connaissant le comportement des auteurs des assassins du 1erjanvier 2019, les habitants ont demandé des garanties au président IBK. «Nous ne voulons pas que les militaires quittent la zone, nous voulons un camp militaire dans le cercle de Bankass. Parce que les bandits sont capables de revenir. En tout cas, nous avons peur pour notre sécurité» s’inquiétait le notable Souleymane Diallo.

Sur le champ, Ibrahim Boubacar Keïta a donné des instructions au chef d’état-major général des armées de prendre des dispositions afin que Koulogon puisse être sécurisé. Et que le détachement des Fama déployé reste dans la zone. «Je vous donne l’assurance que Koulogon sera sécurisé, les enquêtes vont se poursuivre. L’Etat sera présent pour assurer toutes les populations maliennes partout au Mali. Nous vous donnons la garantie que les militaires ne vont pas vous abandonner» a conclu IBK.

C’est vers 13 heures que le président IBK est revenu à Mopti avant de faire des prières et des bénédictions pour les victimes du 1er janvier 2019. C’était au cours de la prière de vendredi à la grande de mosquée.

K.T.

Source: Le Reporter

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct